Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lors du scrutin de dimanche pour le Conseil national, 3562 Suisses de l'étranger ont voté de manière électronique. Il s'agissait des premiers essais menés lors d'élections fédérales. Le projet peut désormais entrer dans sa deuxième phase, a estimé lundi la Chancellerie fédérale.

Ces expériences "ont renforcé la détermination de la Confédération de permettre à la plupart des Suisses de l'étranger de voter de manière électronique lors des élections au Conseil national 2015", se félicite la Chancellerie fédérale pour laquelle cet essai a été "un plein succès". "Les cantons ont su relever les défis techniques et logistiques posés par ces tests dont le déroulement n'a été troublé par aucun incident ni aucune panne".

Quelque 22'000 personnes inscrites dans les cantons de Bâle-Ville, de Saint-Gall, des Grisons et d'Argovie avaient la possibilité de voter de manière électronique, soit 0,4% du corps électoral. Les Suisses de l'étranger ne peuvent souvent pas désigner les membres de la Chambre du peuple, en raison des délais serrés pour l'envoi du matériel de vote.

Lancé en l'an 2000, le projet de vote électronique s'est traduit depuis 2004 par une série d'essais menés lors de votations fédérales. En 2007, le Conseil fédéral et le Parlement ont décidé l'élargissement graduel de ce type de vote.

ATS