Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le succès du PBD et des Vert'libéraux aux élections fédérales suscitent deux types de commentaires dans la presse alémanique. Les uns estiment que cela va dynamiser la vie politique, d'autres soulignent le manque de profil de ces partis.

Les recettes des partis gouvernementaux ne fonctionnent plus, diagnostique la "Berner Zeitung" après examen des résultats des élections de dimanche. Qui veut séduire le corps électoral devrait présenter des positions compréhensibles sur les thèmes politiques fondamentaux, conseille le journal.

Pour le quotidien bernois "Der Bund", la percée des Vert'libéraux et du PBD démontre le besoin d'un centre sûr de lui. Le succès des nouvelles forces politiques peut éventuellement inciter des politiciens modérés à changer de parti afin de s'engager pour des convictions pragmatiques.

Le centre a non seulement été renforcé par le succès de ces deux partis, il va y gagner en dynamisme, loue le "St. Galler Tagblatt". Pour la "Neue Zürcher Zeitung", les électeurs ont voulu insuffler de l'air frais sous la Coupole fédérale.

Cela ne peut pas nuire après une législature encroûtée, estime le quotidien zurichois. "Le centre a certes gagné et le cartel des partis au pouvoir chancelle. Il n'est toutefois pas tombé."

Pour la "Südostschweiz", les élections fédérales ne rendent pas la vie politique plus facile à Berne. La cohue est devenue encore plus grande au centre, observe le journal.

Parti sans programme

La "Neue Luzerner Zeitung" se montre plus critique avec le succès électoral des petits partis. Avide de nouveautés pragmatiques, le corps électoral a accordé ses faveurs aux nouvelles formations du centre. Pour preuve, les lauriers remportés par les Vert'libéraux, un parti sans programme électoral.

La "Basler Zeitung" se montre plus dure encore avec les nouveaux venus, estimant que de tels partis disparaissent souvent aussi vite qu'ils sont apparus.

ATS