Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Rebondissement dans la course au Conseil national dans le canton de Berne. Pour une seule voix, le Jura bernois pourrait continuer à avoir un représentant sous la Coupole fédérale. Pour autant que l'UDC Adrian Amstutz soit réélu au Conseil des Etats.

Annoncé 10e dimanche soir et même lundi matin sur le site du canton de Berne, le francophone Jean-Pierre Graber a gagné une place après un nouveau décompte, devançant Werner Salzmann d'une voix: 89'250 suffrages contre 89'249. Ce classement était inversé pour quelques dizaines de suffrages auparavant.

Correction des résultats

La chancellerie cantonale bernoise a expliqué ce bouleversement par une correction a posteriori des résultats transmis par la commune d'Eschert, dans le Jura bernois. Interrogé par l'ats, M. Salzmann ne sait pas encore s'il entend faire recours contre ces résultats et exiger un nouveau décompte.

Cette correction des suffrages ne modifiera certes pas la liste des élus UDC et n'a pas d'influence sur les autres partis politiques. Mais elle pourrait permettre au Jura bernois de conserver un siège sous la Coupole fédérale que tout le monde donnait encore pour perdu quelques heures avant ce revirement.

En se hissant à la place du premier suppléant, le candidat du Jura bernois bouleverse l'issue du vote. Parmi les 8 élus UDC au Conseil national figure Adrian Amstutz qui a terminé à la première place de la course au Conseil des Etats. Selon les observateurs politiques, il devrait conserver son siège aux Etats et donc libérer une place pour le 1er des viennent-ensuite sur la liste pour le National.

Hans Stöckli reste en course

L'ancien maire de Bienne Hans Stöckli va défier les deux candidats de la droite lors du 2e tour de l'élection au Conseil des Etats le 20 novembre. Le candidat écologiste Alec von Graffenried a annoncé lundi son retrait au profit du candidat socialiste.

La tâche s'annonce très difficile pour Hans Stöckli. L'UDC Adrian Amstutz et le PBD Werner Luginbühl ont terminé en tête à l'issue du 1er tour dimanche. Le conseiller national biennois est arrivé au 3e rang avec un retard de 13'790 voix sur le 2e.

ATS