Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Fédérales 2019: UDC et PVL renforceraient leur position

Si le scrutin s'était tenu début janvier, l'UDC (30,8%) et le PVL (6,1%) auraient renforcé leur position par rapport aux résultats des élections fédérales de 2015.

KEYSTONE/TI-PRESS/DAVIDE AGOSTA

(sda-ats)

Selon un baromètre Tamedia publié vendredi, l'UDC et les Vert'libéraux (PVL) pourraient renforcer leur position aux prochaines élections fédérales, en octobre 2019. Le PDC serait plutôt en perte de vitesse.

Quelque 20'400 personnes de toute la Suisse ont participé à ce sondage sur le site internet de Tamedia les 4 et 5 janvier. Les résultats indiquent que, si le scrutin se tenait maintenant, l'UDC obtiendrait plus de 30% des suffrages: avec un score de 30,8%, le parti ferait encore mieux qu'aux élections fédérales de 2015 (+1,4 point).

Parmi les autres gagnants hypothétiques, le PVL grimperait de 1,5 point de pourcentage pour atteindre 6,1%. Lors de sa première participation aux élections fédérales (2011), la formation avait obtenu 5,4% des votes. Quant aux démocrates-chrétiens, ils tomberaient à 9,1%, soit 2,5 points de moins qu'en 2015.

En ce qui concerne les autres partis, les différences par rapport au dernier scrutin seraient minimes. Selon les auteurs de l'enquête, elles se situeraient dans la marge d'erreur de 1,2%.

Le PLR, par exemple, se retrouverait au même niveau (16,4%). Le Parti socialiste obtiendrait 18,7% des bulletins (-0,1). Le score du PBD baisserait à 3,7%, ce qui correspond à une perte de 0,4 point, tandis que les Verts passeraient de 7,1% à 7,4% des voix.

Raisons du changement

Les internautes qui se tourneraient désormais vers l'UDC ou le PVL ont été invités à donner les raisons de ce changement d'orientation: 38,2% des "nouveaux" sympathisants de l'UDC - et 25,3% des "nouveaux" du PVL - considèrent que leur ancien parti ne représente plus leurs convictions.

Le deuxième facteur (26,9%) conduisant à opter pour l'UDC est "la situation qui a changé - ce parti répond mieux à mes attentes". La deuxième raison de choisir le PVL (21,4%) est qu'il s'est "rapproché de mes positions".

Nuances

Ce baromètre Tamedia esquisse une donne quelque peu différente de celle qu'indiquait celui de la SSR en milieu de législature, à l'automne 2017. L'UDC figurait parmi les perdants potentiels - de même que le PS, le PDC et le PBD. Les formations en hausse étaient alors le PLR, les Verts et le PVL.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.