Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Marco Romano ira sous la Coupole fédérale. Il a remporté le second tirage au sort visant à le départager de Monica Duca Widmer pour l'élection au Conseil national au Tessin. Les deux candidats PDC avaient obtenu le même nombre de voix le 23 octobre. La procédure s'est déroulée en public vendredi au Grand Conseil à Bellinzone.

Alors qu'elle avait remporté le premier tirage au sort - effectué le soir des élections et invalidé mercredi dernier par le Tribunal fédéral - Monica Duca Widmer a laissé transparaître sa déception vendredi à l'annonce du nouveau résultat. Le choc est tel qu'elle souhaite mettre un terme à sa carrière politique, a-t-elle indiqué.

Cela n'aurait pas de sens de se porter à nouveau candidate dans quatre ans, a expliqué Monica Duca Widmer. Celle-ci souhaite toutefois conserver son statut de première des viennent-ensuite pour les deux sièges du PDC tessinois au National durant la législature.

Le vainqueur du jour Marco Romano a lui laissé éclater sa joie. Il s'est dit très heureux que la chance ait cette fois-ci été de son côté. Il aurait toutefois préféré remporter la victoire dans les urnes, a-t-il souligné.

Tribunal fédéral

Le Tribunal fédéral a annulé mercredi le résultat du premier tirage suite au dépôt de trois recours. La décision du 23 octobre s'était faite au moyen d'un logiciel informatique et ne s'était pas déroulée de manière publique. Les deux candidats n'étaient pas non plus présents.

Le second tirage au sort a été réalisé par le conseiller d'Etat Marco Borradori (Lega), sous le contrôle d'une employée de la police cantonale. Les conseillers d'Etat Manuele Bertoli (PS) et Norman Gobbi (Lega) étaient aussi présents. Plus de 70 personnes ont assisté au tirage au sort.

Les deux candidats ont obtenu chacun 23'979 suffrages lors des élections fédérales le 23 octobre. Suite à l'annonce du résultat du premier tirage au sort le 25 octobre, M. Romano avait demandé un recomptage des voix, ce que Mon-Repos a refusé.

ATS