Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Stephan Lichtsteiner, habitué aux grands matches en tant que joueur de la Juventus, assure n'avoir aucun problème à affronter les Iles Féroé, vendredi en éliminatoires du Mondial 2018 (20h45).

"Cela fait partie d'une carrière, constate-t-il. Si tu n'es pas capable de jouer ces matches-là, tu n'es pas non plus capable de jouer les grands matches."

Son vice-capitaine en équipe de Suisse, Valon Behrami, n'en pense pas moins. "Ce n'est pas qu'un match, c'est plus grand que cela. C'est un pas de plus vers la Coupe du monde."

Le Tessinois est du reste persuadé que la Suisse "a suffisamment de qualités pour faire la différence", estimant qu'il sera question pour elle "de jouer comme d'habitude, en conservant le ballon et en se montrant patiente". "Les Féroé ont beaucoup progressé ces dernières années, nous ne sous-estimerons pas cette équipe", insiste-t-il.

Vladimir Petkovic attend de ses joueurs qu'ils traduisent "sur le terrain ce qu'ils montrent à l'entraînement". Et le sélectionneur d'espérer "une Suisse qui se montrera plus entreprenante et efficace" face aux Féroé qu'elle ne l'a été dans d'autres rencontres assez similaires, comme contre la Lettonie (1-0), en Andorre (2-1) et ces mêmes Féringiens à Lucerne en novembre dernier (2-0). Trois succès sans la manière, mais trois succès quand même.

"Cela en dit long sur mon équipe, ça dit que nous avons bien fait les choses, que nous avons beaucoup investi", conclut le Mister.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS