Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - A quatre jours de la Fête des mères, les petits écoliers se pressent pour finir de bricoler le cadeau qu'ils offriront à leur maman ce dimanche. Certains enseignants profitent de cette occasion pour sensibiliser les petits au rôle des parents.
Les choses ont évolué. "Contrairement à autrefois, la fête des mères n'est plus seulement un jour où l'on remercie la maman", explique Marie-Hélène Stäger, de l'Association faîtière des enseignantes et des enseignants suisses (ECH). "Il s'agit de rendre les enfants attentifs à ce que les parents font pour eux et que cela ne va pas de soi", ajoute-t-elle.
Les enseignants sont toutefois libres de traiter ou non le thème durant leurs cours. D'une manière générale, ils le font. Et si tel n'est pas le cas, il arrive qu'ils reçoivent des réclamations...de la part des parents eux-même, souligne Mme Stäger.
Les plus grands écoliers passeront peut-être chez le fleuriste. Selon des chiffres de la branche, il se vend pour près de 50 millions de francs de bouquets et arrangements floraux chaque année en Suisse lors de cette célébration.
Les Helvètes fêtent leur maman depuis 1917. Ce sont les fleuristes, les confiseurs et les jardiniers qui ont fait pression pour que cette journée soit instaurée en Suisse.
La décision avait provoqué une levée de boucliers. Selon ses opposants, cette célébration était notamment en contradiction avec la retenue naturelle des Suissesses.
Les origines de la Fête des Mères sont bien plus anciennes. Alors qu'Isis, génitrice de tous les pharaons, était honorée dans l'Egypte ancienne, la Grèce antique vouait un culte à Rhéa, mère de Zeus. Les Romains, eux, célébraient Cybèle, la "Mère des dieux".

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS