Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Berne - Ferrari a réalisé des "évaluations impulsives et erronées", qui ont abouti à la perte du titre pour Fernando Alonso au GP d'Abou Dhabi, a reconnu Aldo Costa, dans une interview à "La Repubblica".
Le directeur technique de la Scuderia a notamment insisté sur un moment clé de la course, lorsqu'Alonso s'est retrouvé coincé derrière Vitaly Petrov à sa sortie des stands. "Nous nous sommes trompés. Nous ne sommes pas allés en piste pour faire de notre mieux mais pour obtenir un résultat intermédiaire, suffisant. Et quand c'est comme ça, un rien suffit, un Petrov, une voiture de sécurité, et tout s'effondre. Plus jamais ça", a analysé le directeur technique de Ferrari.
"Puis Fernando passe la ligne d'arrivée. Nous restons tous immobiles. Pendant 5 à 10 minutes, nous fixons le moniteur. Personne ne bouge. Personne n'enlève son casque. Personne ne parle. Personne ne veut affronter la réalité", a poursuivi Aldo Costa, confessant faire "souvent un cauchemar" à ce sujet.
Pour éviter qu'une telle erreur se reproduise, "certains choix" seront à présent "partagés". "La responsabilité ne peut peser sur les épaules d'un seul. Puis nous créerons un 'garage à distance', un groupe maison relié par radio. Loin de la course, il y a moins de pression et plus de lucidité", a-t-il dit. "Mais il faut être clair, nous n'avons pas perdu le titre mondial à cause de la stratégie d'Abou Dhabi, mais parce que notre voiture était plus lente", a reconnu Aldo Costa.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS