Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le grand cirque de la Formule 1 reprend sa tournée mondiale, dimanche au GP de Hongrie (14h), à la fin d'une semaine entamée par un adieu bouleversant de la plupart des pilotes à Jules Bianchi.

Le jeune Français, décédé à 25 ans des suites de son tragique accident à Suzuka (Jap) en octobre dernier, sera dans tous les esprits ce week-end. Et pas seulement dimanche pendant la minute de silence prévue sur la grille, un quart d'heure avant le départ. "Je vais penser à Jules, et prier pour lui, pas seulement lors de cette course mais pendant tout le reste de ma carrière de pilote", a ainsi écrit le leader du championnat Lewis Hamilton (Mercedes) dans le communiqué de présentation de son équipe pour cette 10e manche de la saison.

Tout le week-end, les pilotes portent sur leur monoplace ou leur casque un logo #JB17 en l'honneur de Jules Bianchi. Hamilton, présent mais très discret aux obsèques du Français, a choisi une autre option dévoilée samedi matin sur Twitter: une inscription #FlyHighJules. Elle sera bien visible par ses rivaux dimanche en course car placée à l'arrière du casque du Britannique, qui a facilement décroché la pole position samedi...

Avant une coupure estivale très attendue début août, Sebastian Vettel, qui a porté mardi le cercueil de Bianchi, visera une deuxième victoire cette saison au volant de sa Ferrari, en profitant si possible d'une chaleur torride comme en Malaisie fin mars. L'Allemand s'élancera de la 3e place sur la grille.

Comme par hasard, l'écart entre Lewis Hamilton et son équipier Nico Rosberg (2e des qualifications) en tête du championnat est de 17 points. 17, comme la date du départ de Bianchi pour le paradis des pilotes, et comme son numéro de course que la Fédération internationale (FIA) a décidé de retirer pour toujours des grilles de départ de F1, un geste aussi fort que symbolique.

S'il y a une belle bagarre dimanche sur le Hungaroring, comme l'ont promis Hamilton et Rosberg, ce sera aussi avec les pilotes Williams et Red Bull. L'écurie de Sir Frank est remontée sur le podium, au Canada et en Autriche. Quant à Daniel Ricciardo, vainqueur l'an dernier à Budapest, il compte sur ce tracé sinueux de 4,3 km, plutôt lent, pour gommer le handicap de puissance de son moteur Renault.

La grille de départ: 1 Lewis Hamilton (GB), Mercedes, 1'22''020 (moyenne: 192,290 km/h). 2. Nico Rosberg (All), Mercedes, 1'22''595. 3 Sebastian Vettel (All), Ferrari, 1'22''739. 4. Daniel Ricciardo (Aus), Red Bull-Renault, 1'22''774. 5 Kimi Räikkönen (Fin), Ferrari, 1'23''020. 6 Valtteri Bottas (Fin), Williams-Mercedes, 1'23''222. Puis (éliminés en Q1): 17 Marcus Ericsson (Su), Sauber-Ferrari. 18 Felipe Nasr (Bré), Sauber-Ferrari.

ATS