Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

F1: Max Verstappen assume ses actes au Brésil

Max Verstappen ne regrette rien. Le pilote a assumé d'avoir poussé le Français Esteban Ocon à plusieurs reprises à l'arrivée du GP du Brésil il y a deux semaines après leur collision en piste.

Interrogé sur d'éventuels regrets, le prodige néerlandais de Red Bull, condamné à deux jours de "service public" pour son geste par la FIA, a déclaré: "Pas vraiment, car je voulais des excuses et j'ai eu une réaction assez différente" de la part du pilote de Force India, a-t-il affirmé en conférence de presse à Abu Dhabi, où aura lieu dimanche la dernière course de la saison.

Selon lui, son ancien rival de Formule 3, qui se trouvait à la pesée lorsqu'il a été alpagué par Verstappen, n'a pas eu une attitude respectueuse en ne reconnaissant pas sa responsabilité dans leur accident. "Il m'a dit quelque chose auquel je ne m'attendais pas", a ajouté Verstappen sans précision.

Sur les images, Ocon a paru goguenard au moment où Verstappen s'est approché de lui. "Au bout du compte, cela m'a juste vraiment énervé", a ajouté ce dernier. "Personnellement, je me suis trouvé vraiment calme: ma réaction aurait pu être bien pire", a assuré le fils du bouillant Jos Verstappen, ancien pilote de F1.

Ocon, présent à la même conférence, a fait profil bas tout en rappelant qu'il avait tenté de doubler le leader, malgré son tour de retard, avec l'autorisation de son stand car il allait plus vite et qu'il n'était pas soumis aux drapeaux bleus à cet instant. "On doit aller de l'avant, on ne peut pas changer le passé", a expliqué le Normand, se disant "désolé pour Max".

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.