Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nico Rosberg (Mercedes) est sans rival en ce début de saison L'Allemand a remporté un GP de Chine mouvementé pour signer son troisième succès consécutif en 2016, le 17e de sa carrière.

En tenant compte de la fin de saison 2015, Nico Rosberg reste désormais sur une série de six victoires. Dans l'histoire de la formule 1, seuls trois pilotes ont fait mieux: Sebastian Vettel, vainqueur de neuf courses consécutives en 2013, et Alberto Ascari et Michael Schumacher, avec sept succès chacun obtenus respectivement en 1952-1953 et 2004.

Très loin du dominateur de l'épreuve, le podium a été complété par Sebastian Vettel (Ferrari) et Daniil Kvyat (Red Bull-TAG Heuer). Au championnat du monde, Rosberg s'envole avec le maximum de 75 points.

Ce week-end chinois n'a guère été favorable à Lewis Hamilton (Mercedes). Le triple champion du monde, parti dernier en raison de problèmes techniques lors des qualifications, a dû s'arrêter dès le 1er tour après avoir été touché par Felipe Nasr. L'Anglais a dû se contenter de la 7e place malgré la bagatelle de cinq arrêts au stand. Il accuse déjà 36 points de retard sur son coéquipier au championnat, ce qui va rendre difficile la conquête d'un nouveau titre mondial.

Le début du Grand Prix a été très animé: collision entre les deux Ferrari dès le 1er tour, départ fulgurant de Daniel Ricciardo, lequel cédait la tête à Rosberg au 3e tour avant de voir son pneu arrière gauche exploser. De nombreux débris jonchant la piste, la direction de course envoyait la voiture de sécurité au 4e tour.

Les Sauber-Ferrari n'ont pas pu se hisser dans les points. Marcus Ericsson a terminé 16e et Felipe Nasr 20e d'une course que toutes les voitures en lice ont réussi à finir. Cela n'avait plus été le cas depuis 2011.

ATS