Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Ferrari est de retour aux affaires. Sebastian Vettel a remporté le GP d'Australie à Melbourne, première course de la saison 2017. Il a devancé les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Vettel et Ferrari n'avaient plus gagné de course depuis le GP de Singapour le 20 septembre 2015. Pour le quadruple champion du monde allemand, c'est le 43e succès de sa carrière en F1.

Après trois saisons d'hégémonie complète des Mercedes, cette victoire de Ferrari laisse enfin augurer d'un championnat plus disputé. Hamilton, parti en tête de la pole position, a cédé le commandement lors du seul arrêt aux stands. L'Anglais a stoppé au 17e tour, alors que Vettel l'a fait au 23e. L'Allemand a réussi l'undercut et est ressorti en tête, une position qu'il n'a plus quitté.

Pour sa première course avec les Flèches d'argent, Valtteri Bottas a complété le podium. Le Finlandais, successeur du retraité Nico Rosberg, a très bien tenu son rang et n'a pas fini loin derrière Hamilton.

Kimi Raikkonen, sur l'autre Ferrari, a évolué au moins un cran en-dessous de Vettel. Le vétéran finlandais s'est classé 4e devant Max Verstappen (Red Bull-Tag Heuer). Daniel Ricciardo, le coéquipier du jeune Néerlandais, a été contraint à l'abandon après être déjà parti des stands suite à des problèmes techniques.

Pour l'écurie Sauber-Ferrari, le néophyte italien Andrea Giovinazzi - qui remplaçait Pascal Wehrlein blessé - a livré une belle course, conclue au 12e rang. Marcus Ericsson a pour sa part abandonné.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS