Navigation

F1: vingt ans après, le souvenir de Senna demeure intact

Ce contenu a été publié le 01 mai 2014 - 18:12
(Keystone-ATS)

GENEVE - Des milliers de fans se sont réunis sur le circuit d'Imola, 20 ans jour pour jour après l'accident qui a emporté Ayrton Senna. Le Brésilien est resté jusqu'à aujourd'hui un mythe tutélaire de la F1.
Des drapeaux brésiliens ont flotté tout l'après-midi, accrochés à un grillage dans la courbe Tamburello, là où la carrière du triple champion du monde s'est brutalement arrêtée lorsque sa monoplace s'est écrasée sur une barrière de béton. Transporté de toute urgence dans l'hôpital de Bologne, Senna avait été déclaré mort à 18h40.
Une bannière proclamait solennellement "Ayrton forever" tandis que des dizaines d'enthousiastes conduisaient leur propre voiture autour du circuit Enzo et Dino Ferrari pour marquer le terrible accident du Grand Prix de San Marin, survenu le premier week-end de mai 1994.
La cérémonie de jeudi clôturait une semaine d'événements destinés à marquer l'anniversaire d'un accident qui a bouleversé le monde de la F1, et provoqué la prise de conscience dont elle avait tant besoin pour améliorer enfin la sécurité des pilotes.
L'anniversaire de ce drame était d'autant plus émouvant qu'un autre géant de la course, l'Allemand Michael Schumacher, est depuis le 29 décembre entre la vie et la mort après un accident de ski. Un Schumacher qui, ironie de l'histoire, avait précisément remporté le Grand Prix de San Marin il y a vingt ans.
Outre Senna, la course avait emporté l'Autrichien Roland Ratzenberger. Le Brésilien Rubens Barrichello s'était aussi blessé, dans ce qui demeure le week-end le plus noir de la F1.
Depuis quelques jours, les hommages n'ont jamais cessé pour replacer Senna au sommet du sport automobile et du sport en général. "C'était une incroyable légende" a estimé Lewis Hamilton, champion du monde 2008. "On aimerait se dire qu'un jour, on sera reconnu comme quelqu'un qui savait conduire comme lui."

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.