Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le 4e acte de la finale de LNA a vu Zoug s'imposer 3-2 ap devant Berne. Le héros du jour se nomme Schnyder, auteur de deux buts dont celui en prolongation qui permet à Zoug de revenir à 2-2.

Il y a les héros attendus comme Stephan, McIntyre ou Martschini et puis il y a ceux que l'on attend moins comme Fabian Schnyder. Eh bien à Zoug, on va chanter toute la nuit à la gloire du Lucernois de 31 ans. En prenant de vitesse Blum et Untersander et en évitant la sortie de Genoni avant de glisser la rondelle au fond, Schnyder a offert la victoire à ses couleurs. Et dire que Berne n'avait plus perdu à l'extérieur depuis le 21 janvier et un 6-0 encaissé à...Zoug.

Les Zougois ont abordé la partie de la même manière qu'il avait terminé la précédente. Nettement plus dangereux à 5 contre 5, les hommes de Harold Kreis ont mis de la pression sur Genoni et sa défense. L'ouverture du score est tombée de la canne de Lammer à la 11e. Après que le puck a touché une canne puis un patin, il s'est retrouvé sur la palette de Lammer dans le slot. Le Zougois n'a pas hésité et a expédié un missile que Genoni n'a pu stopper. Les joueurs de Suisse centrale ont doublé la mise à la 16e en profitant d'un excellent travail de Nolan Diem et alors que les Bernois venaient de voir Gerber revenir sur la glace après deux minutes passées sur le banc des pénalités. Le Vaudois a perforé la défense des Ours avant de servir parfaitement le brave et fidèle Fabian Schnyder.

Pas facile de se relever après un pareil début mais Berne a l'expérience du champion. Les Ours ont eu droit à un petit coup de pouce de la chance à la 22e sur une action de Martin Plüss. En infatigable travailleur qu'il est, le capitaine a bossé derrière la cage avant d'adresser un centre. Le puck a malencontreusement heurté la jambe d'Alatalo avant de mourir dans le but de Stephan. Le réveil bernois s'est matérialisé à partir de là. Si Ebbett a trouvé le poteau à la 38e, Simon Moser n'a pas manqué la cible à la 44e. Comme lors du premier match, la défense zougoise a reculé et laissé les Bernois utiliser l'adversaire comme écran. Schlumpf a donné trop de place à l'attaquant bernois qui a envoyé le puck dans la lucarne d'un Tobias Stephan peut-être un chouïa lent à réagir.

En prolongation, Schnyder a utilisé sa vitesse et une sortie presque suicidaire de Genoni. Le portier zurichois a coûté la victoire à son club mardi en laissant filer un lancer anodin de Martschini, on ne peut pas dire qu'il a servi aux desseins de son équipe en la circonstance. La série est maintenant relancée et Berne doit en faire plus s'il ne veut pas voir Zoug lui voler son titre.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS