Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Facebook a fait vendredi ses débuts très attendus à la Bourse de New York. L'opération confère au réseau social une valorisation maximale de 104 milliards de dollars. Il s'agit de très loin de la plus grosse entrée en bourse de tous les temps pour une valeur internet.

L'action du champion des réseaux sociaux bondissait de 12% à plus de 42 dollars peu après 17h30 (heure suisse) durant les premiers échanges sur le marché électronique Nasdaq à Wall Street avant de rapidement annuler ses gains pour revenir à son prix d'entrée de 38 dollars. Vers 18h10, le titre gagnait 2,4% à 38,9 dollars.

Alors que nombre d'analystes anticipaient une envolée du titre, jusqu'à plus de 25%, "la réaction (du marché) est un peu moins bonne que nous avions espéré", a commenté Gerard Hoberg, professeur de finances à l'Université du Maryland.

Les débuts du site internet en bourse, attendus initialement vers 17h00, ont en outre été retardés en raison de l'ampleur du volume d'échanges attendus. "Il y a eu trop de commandes et le Nasdaq ne pouvait pas répondre", a commenté Peter Cardillo, stratège de Rockwell Global Capital.

Le jeune patron fondateur de Facebook Mark Zuckerberg avait sonné auparavant la cloche d'ouverture du Nasdaq, en l'honneur de la première cotation de son réseau social aux 900 millions d'utilisateurs.

Loin devant Google

M. Zuckerberg, 28 ans, marquait la fin d'une nuit de "hackathon" (marathon de codage informatique) au siège du groupe à Menlo Park, en Californie, en sonnant à distance la cloche de la plateforme basée à New York.

Il était entouré de ses plus proches collaborateurs, comme sa directrice d'exploitation Sheryl Sandberg qui lui a donné une longue accolade, et de centaines d'employés de sa société.

C'est de très loin la plus grosse entrée en bourse de tous les temps pour une valeur internet. Facebook, qui a vendu ses actions à 38 dollars pièce, a obtenu une valorisation de 104 milliards de dollars (98 milliards de dollars au cours actuel), toutes stock options comprises.

Le montant est nettement supérieur aux 23 milliards de dollars que pesait son aîné Google lorsqu'il a fait ses premiers pas d'entreprise cotée en 2004, l'année même du lancement de Facebook dans une chambre d'étudiant à Harvard.

ATS