Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La commission des transports du National, par la voix de son vice-président Manfred Buehler (UDC/BE) et la présidente Edith Graf-Litscher (PS/TG) a présenté mardi ses idées pour l'intégration des bus longue distance au système de transport en Suisse.

KEYSTONE/PETER SCHNEIDER

(sda-ats)

Passer d'un moyen de transport public à un moyen de transport semi-public ou privé devrait être facilité à l'avenir. Une commission du Conseil national souhaite charger le Conseil fédéral d'élaborer un plan national de terminaux de bus.

La construction de ces terminaux est rendue nécessaire par la possible autorisation d'autocars longue distance en Suisse, a expliqué mardi la présidente de la commission des transports du National Edith Graf-Litscher (PS/TG).

Actuellement, les entreprises privées ne peuvent pas s'arrêter en ville et les prestataires potentiels de lignes nationales ne reçoivent pas d'autorisations si les points d'arrêt ne disposent pas d'une infrastructure adéquate. La motion de la commission, acceptée sans opposition, demande qu'un concept global soit élaboré pour tenir compte de manière équitable de tous les modes de transport.

Si des lignes de longues distances doivent être établies et intégrées au système de transports publics actuel, il faut que les usagers puissent passer facilement d'un moyen de transport à l'autre, selon la motion. Actuellement, les arrêts de bus situés en périphérie ne sont pas bien desservis par les transports publics.

Concurrence limitée

La commission du National veut également limiter la concurrence des bus longues distances avec les transports publics. Elle propose d'inscrire une nouvelle disposition les concernant dans le projet d'organisation de l'infrastructure ferroviaire du Conseil fédéral.

La décision a été prise grâce à la voix prépondérante de la présidente. Les entreprises de bus longue distance ne devraient effectuer des transports que si leur offre ne concurrence pas de manière trop importante les transports publics dans le trafic longue distance, a relevé Mme Graf-Litscher. La minorité aurait voulu autoriser une concurrence à armes égales dans l’intérêt des consommateurs.

Pour le reste, la commission suit dans les grandes lignes les propositions du Conseil fédéral sur son projet d'organisation de l'infrastructure ferroviaire. Au vote d'ensemble, le projet a été adopté à l'unanimité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS