Toute l'actu en bref

En situation précaire depuis des mois, Yendi n'était plus à même de payer les salaires d'avril (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

(sda-ats)

Le Tribunal de la Gruyère a prononcé vendredi en fin d'après-midi la faillite du groupe fribourgeois Yendi, qui emploie environ 500 collaborateurs. Les succursales de la chaîne de magasins de vêtements avaient déjà fermé leurs portes à 14h00 dans toute la Suisse.

L'issue de cette audience ne faisait plus aucun doute, a commenté Unia après avoir pris connaissance de cette décision. En situation précaire depuis des mois, le groupe basé à Bulle (FR) n'était plus à même de payer les salaires d'avril.

Le syndicat est en discussion avec Yendi depuis mi-avril. Il a pu s'assurer du versement de soldes d'heures supplémentaires et de parts de treizièmes salaires encore pendants. Il accompagne actuellement plus d'une centaine de salariés pour les démarches administratives dans le cadre de la faillite et du chômage.

Unia demande un rendez-vous urgent avec l'administrateur de la faillite afin de prendre des mesures pour soutenir les salariés. Il maintient qu'il est nécessaire de créer un fonds de soutien au personnel. Il a aussi demandé par courrier aux anciens propriétaires d'assumer leur part de responsabilité et de contribuer à ce fonds.

ATS

 Toute l'actu en bref