Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La progression des faillites d'entreprises au premier semestre 2017 ne constitue pas une surprise aux yeux de Creditreform, le phénomène s'expliquant notamment par le grand nombre de créations de sociétés ces dernières années (archives).

KEYSTONE/CHRISTIAN BRUN

(sda-ats)

Poursuivant leur hausse en juin, les faillites d'entreprises pour insolvabilité ont augmenté en Suisse de 5,4% sur un an, à 2432 cas au premier semestre 2017. Le nombre de création de nouvelles sociétés a lui atteint un niveau record.

De janvier à fin juin, le nombre total de faillites, soit celles de privés et d'entreprises, s'est hissé à 7490 cas, 5,8% de plus qu'un an auparavant, relève mercredi Creditreform. Sur le seul mois de juin, la hausse s'est inscrite à 8,5% à 1387 cas.

Du côté des entreprises, pas moins de 641 sociétés ont mis la clef sous la porte en juin, soit 9,2% de plus qu'au cours du mois correspondant de l'an passé. Sur ce nombre, 455 firmes ont été déclarées en faillite en raison de leur insolvabilité, un chiffre en croissance de 10,2%.

Les cas de faillites d'entreprises liés à des cessations d'activité pour des motifs d'ordre organisationnel (en vertu de l'article 731b du code des obligations) ont quant à eux crû en juin de 6,9% à 186. Après six mois en 2017, l'Union suisse des créanciers en a recensé 966, un niveau dépassant de 1,5% celui affiché un an auparavant.

Hausse des faillites de privés

Selon la société de recouvrement et de renseignements économiques, 746 privés ont été déclarés en faillite en juin, 8% de plus que douze mois auparavant. Après six mois en 2017, 4092 cas de faillites de personnes physiques ont été observés, 7,2% de plus qu'au premier semestre 2016.

La progression du nombre de faillites d'entreprises ne constitue pas une surprise aux yeux de Creditreform, le phénomène s'expliquant notamment par la vive hausse du nombre d'entreprises créées durant les dernières années. Après six mois en 2017, 21'923 firmes ont été enregistrées au registre du commerce, soit 3,6% de plus que durant la période correspondante de l'année dernière.

Si la tendance devait se poursuivre en seconde partie d'année, Creditreform anticipe un niveau sans précédent pour 2017, année durant laquelle 44'290 entreprises devraient avoir vu le jour (+7,1%). A titre de comparaison, ce chiffre s'était fixé à près de 36'400 en 2007, juste avant la crise financière.

Les radiations du registre du commerce devraient en parallèle elles aussi présenter une forte progression sur l'ensemble de l'année 2017, soit de 6,7%, à 30'100. Et cela quand bien même elles ont fléchi de 0,6% à 15'031 au premier semestre.

Solde net attendu en progression

Au final, le solde net entre les nouvelles inscriptions au registre du commerce et les radiations devrait s'établir à 14'190, un chiffre supérieur de 8,9% à celui affiché en 2016. Selon Creditreform, il faut remonter à l'année 2008 pour observer un nombre plus élevé de créations nettes d'entreprises (15'607).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS