Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fanny Smith a décroché une première médaille olympique après deux tentatives infructueuses. Très émotive en zone mixte, la Vaudoise s'est pourtant prêtée de bonne grâce au jeu de l'interview.

-Fanny Smith, c'est le soulagement qui prédomine après cette médaille de bronze?

"Après deux JO, c'est enfin la bonne, j'ai réussi à me relâcher. Mais j'ai vraiment dû me battre pour cette médaille. Elle signifie encore plus pour moi. C'est un objectif, un rêve qui se réalise."

-En finale, il y a une cette faute sur le dernier roller. Vous avez eu peur?

"Cette faute m'a coûté énormément de vitesse surtout. Je glissais très bien. D'ailleurs j'en profite pour dire un grand merci à mon skiman Roberto. C'est vrai qu'on est là pour se battre à chaque virage, à chaque saut. On est des compétiteurs. J'y allais pour essayer de gagner la médaille d'or. J'ai fait une erreur, mais je me suis battue pour pouvoir consolider cette troisième place."

-Quand on est à la bagarre avec Sandra Näslund pour la 3e place, a-t-on le temps de se rendre compte que c'est la leader de la Coupe du monde?

"J'ai vu la Canadienne me dépasser, donc je savais qu'il ne restait pas grand monde derrière moi. J'ai dû travailler. Des fois, j'étais trop gentille dans des courses, on me l'a souvent reproché, et cette fois je me suis battue comme il le fallait."

-Que vous procure cette médaille?

"Enormément de joie. Toute ma famille est là, il manque juste ma grand-mère, mais je pense qu'elle aura éteint la télévision quand j'étais au départ parce qu'elle a trop peur pour moi. D'ailleurs, c'est un peu à elle que je dédie cette médaille de bronze parce que c'est une femme formidable, très forte. (elle pleure)

-Durant ces quatre ans, qu'est-ce qui a été déterminant?

"Ce fut vraiment très difficile de revenir de mon échec de Sotchi (réd: 8e). Mentalement surtout. J'ai ramé. Ensuite j'ai des gens autour de moi... (elle sanglote)...pourquoi je suis venue sur la famille, faut pas que je vienne sur la famille... (elle se reprend) J'ai fait beaucoup de changements mais les gens ont cru en moi. Ils m'ont motivée. J'ai la chance de pouvoir faire ma passion. Pour moi c'était un objectif de pouvoir revenir au top. J'ai envie de donner le meilleur de moi-même tous les jours."

-Songez-vous déjà au futur et pourquoi pas aux JO de Pékin dans quatre ans?

"Il y a toujours mieux à faire. Je n'ai pas fait une course parfaite. Je suis très exigeante envers moi-même. Cette troisième place est magnifique, mais il ne faut pas oublier que la saison continue."

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS