Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Nouvelle secrétaire générale de la FIFA, la Sénégalaise Fatma Samoura veut "aider le football à retrouver son image, écornée par les scandales", a-t-elle expliqué dans un entretien téléphonique.

"La FIFA, ce sont les Nations Unies du football et j'apporte mes 21 ans d'expérience dans le privé et à l'ONU en termes de bonne gouvernance et de transparence, et d'obligation de rendre compte, aussi bien au niveau des fédérations qu'à celui de la FIFA", a poursuivi Mme Samoura, présente à Abuja en tant que représentante du PNUD.

"Mon but, c'est de soutenir le programme du président Gianni (Infantino, ndlr), que le foot retrouve son image, écornée par les scandales. Et à ceux qui parlent de mon manque d'expérience, je leur dis de me laisser le temps de faire mes preuves", a-t-elle insisté, en pleine préparation du sommet sur la sécurité d'Abuja, organisé pour tenter de mettre fin à l'insurrection islamiste de Boko Haram.

Doivent notamment participer à ce sommet, le président français François Hollande - qui doit rencontrer son homologue nigérian Muhammadu Buhari dans la matinée -, Antony Blinken, le secrétaire d'Etat américain adjoint, ainsi que le chef de la diplomatie britannique Philip Hammond.

"Il faut faire en sorte que le football redevienne ce qu'il doit être, c'est-à-dire le sport le plus populaire, qui surmonte les clivages sociaux", a plaidé Fatma Samoura, en s'interrompant quelques minutes dans sa préparation du discours du représentant du secrétaire général de l'ONU.

"Gianni m'a parlé de diversité, de sa volonté de rassembler tout le football, qui n'est pas uniquement un sport d'hommes. Et je vais notamment essayer d'apporter un plus grand soutien au foot féminin", a-t-elle conclu.

ATS