Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Après avoir brièvement perdu le contact avec un avion de la compagnie espagnole Vueling à destination d'Amsterdam-Schiphol, les autorités néerlandaises ont cru un instant mercredi à une prise d'otages. Un important dispositif de sécurité a été déclenché.

"Ce qui s'est passé, c'est que, quand l'avion faisait son approche, il y a eu une perte de communication momentanée, très ponctuelle, mais rien qu'avec cela, c'est suffisant pour que l'aéroport active un protocole de sécurité", a assuré un porte-parole de la compagnie aérienne à bas coûts.

L'appareil avait décollé de Malaga, dans le sud de l'Espagne, et transportait 180 personnes. Après la brève perte de contact, il s'est posé à Amsterdam-Schiphol entouré par deux avions de chasse F-16 qui l'escortaient depuis son entrée dans l'espace aérien néerlandais, a expliqué la gendarmerie de l'aéroport.

Négociateurs envoyés

Une fois l'Airbus A320 au sol, des négociateurs de la gendarmerie se sont approchés de l'avion, mais ont vite été rassurés par le pilote, qui est alors sorti de son appareil et leur a expliqué que tout allait bien, selon la même source. Les passagers ont ensuite été transportés en bus jusqu'à un terminal de l'aéroport.

Plus tôt dans la matinée, l'aéroport d'Amsterdam-Schiphol avait déjà fait la une des journaux télévisés après la découverte d'un bombe de la Seconde Guerre mondiale ayant entraîné l'évacuation d'une partie du terminal C, d'où partent les avions à destination des pays de l'espace Schengen.

L'engin explosif a été déplacé mercredi à l'extérieur de l'aéroport, qui accueille en moyenne entre 120'000 et 140'000 passagers par jour, pour permettre aux services de déminage de faire exploser la bombe en toute sécurité.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS