Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Donald Trump doit faire son discours devant le congrès sur l'état de l'union mardi soir.

KEYSTONE/EPA POLARIS POOL/CHRIS KLEPONIS / POOL

(sda-ats)

Cette fois, la coquille n'est pas du président américain, mais vient du congrès des Etats-Unis. Les billets d'invitation aux parlementaires pour le discours sur l'état de l'union de Donald Trump mardi soir ont été imprimés avec le mot "union" orthographié en "uniom".

"On dirait que Betsy DeVos était responsable de la correction orthographique", a grincé sur Twitter l'élu démocrate Raúl Grijalva, raillant la secrétaire à l'éducation, qui n'avait pourtant rien à voir avec cette coquille-là.

La faute revient au service de l'homme chargé du protocole et de la sécurité de la chambre des représentants, le Sergeant at Arms, qui a reconnu sa responsabilité.

"Elle a été corrigée immédiatement et nous sommes en train de redistribuer les billets", a confirmé un porte-parole.

Mais trop tard pour arrêter les sarcasmes - y compris au sein des parlementaires. "Hâte d'assister au discours sur l'état de l''uniom' demain", a tweeté le sénateur républicain Marco Rubio.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS