Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Football - L'UEFA a répondu aux exigences du Tribunal cantonal vaudois et proposé divers scénarios de réintégration du FC Sion en Europa League, en attendant le TAS.
Dans un communiqué, l'UEFA a proposé, après analyse du réglement de la compétition, les diverses possibilités de réinscrire le FC Sion en Europa League, sans remplacer pour autant le Celtic Glasgow "qui s'est dûment qualifié suite à la décision de l'Instance de contrôle et de discipline, confirmée par l'Instance d'appel."
L'organisation sise a Nyon a imaginé plusieurs scénarios au cas où le TAS donnerait raison à la troupe de Christian Constantin. Soit l'annulation de tous les résultats et l'instauration d'un groupe à cinq équipes comme lors des précédentes éditions de la C3 (deux matches à domicile et deux à l'extérieur), soit de conserver les scores acquis et de faire jouer le club valaisan face aux quatre autres équipes lors de rencontres aller et retour, ou même, en cas de réintégration tardive, de permettre au FC Sion d'aller directement... en 16es de finale à l'issue d'un tour de matches de barrages encore à définir !
L'Union européenne de football a finalement précisé que "tous ces scénarios ont en commun un impact important sur les autres clubs de la compétition. Par conséquent, l'UEFA souligne le fait que les autres clubs ne pourront accepter ces options qu'après la décision du TAS, qui est la seule autorité qu'ils ont tous reconnue en tant qu'instance compétente pour régler les litiges sportifs en rapport avec l'Europa League. Comme aucun des scénarios suggérés ne propose de match avant le 24 novembre, l'UEFA pense qu'il est fort probable que le TAS rende une décision sur le fond de l'affaire avant cette date, à condition que le FC Sion accepte la procédure accélérée."

ATS