Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Décidément, la roue tourne très vite dans le football. Aux anges dimanche dernier après sa victoire à Lucerne, le FC Sion bascule à nouveau en enfer.

A Tourbillon, les Sédunois se sont inclinés 1-0 devant Lugano dans un match crucial dans la lutte contre la relégation. Face à un adversaire qui n'avait cueilli qu'un point sur vingt-et-un lors de ses sept derniers matches, les Sédunois ont balbutié leur football. Ils n'ont ainsi bénéficié d'aucune occasion véritable face, il est vrai, à la défense regroupée des Luganais.

Sion a été piégé à la 64e minute sur une reprise de Marc Janko qui a abusé le malheureux Kevin Fickentscher. S'il endosse une part de responsabilité dans cette défaite, le gardien n'est pas le seul coupable. On attendait, en effet, bien davantage de Carlitos et de Cunha, si brillants trois jours plus tôt lors de la victoire 1-0 à Lucerne. Mais la déception la plus vive est venue de Pelé Mboyo. A la pointe de l'attaque, le Belge n'a jamais pu exister vraiment dans cette rencontre. A Maurizio Jacobacci de redonner un second souffle à son équipe qui accueillera dimanche le FC Bâle.

Sion partage toujours la dernière place du classement avec Lausanne, qui recevra Lucerne ce jeudi. Mais les Sédunois ont, surtout, laissé filer Lugano qui compte désormais quatre points d'avance sur la barre. Même s'il en reste encore vingt-quatre en jeu, cette défaite risque de coûter extrêmement cher au club de Christian Constantin.

La seule bonne nouvelle de la soirée pour les Sédunois est venue de la défaite 1-0 des Grasshoppers au Parc Saint-Jacques. Le Champion en titre a dû attendre la 74e minute et une reprise de Mohamed Elyounoussi après une déviation de Marek Suchy pour passer l'épaule. Et pour reprendre deux points aux Young Boys tenu en échec à Thoune (2-2).

Dans l'Oberland, Jean-Piere Nsame a ouvert le score pour inscrire le 1000e but des Young Boys en Super League. Mais poussés par cet esprit de corps qui ne les abandonnera sans doute jamais, les Thounois avaient le bonheur de marquer deux buts en l'espace de trois minutes par Marvin Spielmann sur penalty et par Roy Gelmi pour prendre les commandes du match peu après l'heure de jeu. Les Young Boys pouvaient toutefois égaliser par Christian Fassnacht à la 82e minute. Et compter toujours un avantage aussi conséquent - 11 points désormais - sur le FC Bâle.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS