Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Roger Federer disputera dimanche sa 8e finale à Wimbledon avec en ligne de mire un septième sacre à Londres et une 286e semaine en tête du classement mondial.
Le Bâlois (no 3) s'est approché à un succès de ces deux records détenus par Pete Sampras en dominant le tenant du titre Novak Djokovic (no 1) 6-3 3-6 6-4 6-3 en 2h19' dans la première demi-finale. Il se mesurera dimanche à un néophyte à ce stade de la compétition sur le gazon de Church Road, Andy Murray (no 4).
"Je sais qu'il me reste un match, mais ça fait plaisir de battre quelqu'un comme Novak, qui a été si bon l'an passé. C'est le genre de victoire qui donne confiance. J'espère que je pourrai m'en servir en finale", lâchait-il. "J'ai la chance d'être à nouveau no 1. Cette finale sera un grand match pour moi. Ce sera déjà ma huitième ici, et je ne suis jamais passé à côté d'une finale à Wimbledon. La seule fois que j'ai perdu, c'était 9-7 au cinquième set contre Rafa (Nadal, en 2008)".
L'homme aux 16 trophées du Grand Chelem a sorti le grand jeu face à Novak Djokovic, qui avait pourtant remporté six de leurs sept derniers duels. Il a pu s'appuyer sur un service des plus efficaces, avec 12 aces, 64 % de premières balles passées et plus de 70 % de points gagnés tant derrière ses premières que derrière ses deuxièmes balles. Il n'a concédé qu'un seul break, dans le deuxième jeu d'une seconde manche nettement dominée par un Novak Djokovic alors très tranchant à la relance.
"J'ai pu être très agressif. J'ai très bien joué dans le troisième set. J'ai été offensif, je cherchais la victoire. J'ai pu augmenter la pression sur Novak", expliquait Roger Federer (31 coups gagnants et 10 fautes directes vendredi), qui a forcé la décision dans l'ultime jeu d'un troisième set crucial. Il s'est alors offert le break en claquant un smash gagnant sur sa deuxième opportunité. Novak Djokovic a lâché prise dans la quatrième manche, concédant le break dès le deuxième jeu sur une faute de coup droit.
Premier homme de l'histoire à disputer une 8e finale à Wimbledon, Roger Federer a parfaitement profité des conditions de jeu vendredi. Cette partie s'est en effet déroulée en indoor en raison des averses. Or, le Bâlois de 31 ans reste sur quatre titres conquis en salle (Bâle, Paris-Bercy et Masters 2011, Rotterdam 2012), où sa dernière défaite - si l'on excepte le match perdu face à John Isner en Coupe Davis sur la terre battue de Fribourg - remonte au mois de novembre 2010. "J'espère que la finale sera jouée en plein air, c'est comme ça que c'est censé être ici", affirmait-il toutefois.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS