Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Tennis - Roger Federer s'est pleinement rassuré mercredi en quart de finale à Wimbledon.
Diminué par des douleurs au dos deux jours plus tôt dans son 4e tour, le Bâlois (no 3) a écrasé Mikhail Youzhny (no 26) en trois sets (6-1 6-2 6-2) et 92'. Il retrouve ainsi enfin le dernier carré sur "son" gazon de Church Road, après deux défaites successives subies en quarts de finale.
Les doutes concernant la forme physique du sextuple vainqueur de l'épreuve se sont très rapidement dissipés. Roger Federer claquait une première balle chronométrée à 193 km/h pour conclure le premier jeu, signant un premier break dans la foulée au terme d'un jeu accroché qui durait 10'. Il ne perdait que 4 points sur son engagement dans un premier set interrompu pendant une petite demi-heure en raison d'une averse (les organisateurs avaient décidé de ne pas fermer le toit).
Auteur de 25 coups gagnants pour seulement 13 fautes directes, l'homme aux 16 trophées du Grand Chelem a livré un récital sous le regard du Prince William et de son épouse Kate. Il fut intouchable sur son engagement, ne concédant pas le moindre break et ne perdant que 5 points disputés derrière sa première balle. Symbole de la confiance qui l'animait sur le Centre Court, il a pu compter sur un revers efficace tant en attaque qu'en défense.
Roger Federer, qui s'est procuré 20 balles de break au total, fut particulièrement aérien dans son petit jeu de jambes. Il a ainsi pu contourner à sa guise son revers pour armer un coup droit à nouveau remarquable de vitesse et d'efficacité. Mikhail Youzhny, qui a subi sa 14e défaite en autant de duels face à l'actuel no 3 mondial, ne s'est pourtant jamais résigné. Même lorsqu'il se retrouvait mené 3-1 dans l'ultime manche, après avoir manqué ses deux premières - et seules - balles de break de l'après-midi.
Le Bâlois de 31 ans s'est offert un nouveau record mercredi, en attendant peut-être d'égaler Pete Sampras avec un 7e sacre londonien et une 286e semaine passée au sommet de la hiérarchie. Il disputera sa 32e demi-finale dans un tournoi majeur, soit une de plus que Jimmy Connors qu'il avait rejoint il y a quelques semaines à Roland-Garros. Il affrontera le tenant du titre Novak Djokovic (no 1) vendredi.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS