Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer avait forcément le sourire après s'être qualifié en trois sets pour les 8es de finale de l'US Open. "C'est une très belle victoire", soulignait-il.

"Je sais que je peux mieux jouer. Mais c'est exactement le genre de match qu'on a besoin de gagner", poursuivait le Bâlois. "J'ai pris un excellent départ. J'ai perdu un peu le rythme dans le deuxième set, car il n'y avait plus beaucoup de longs échanges. Mais je me suis montré efficace sur les points importants. Et l'important était de passer en trois sets", se réjouissait-il.

Roger Federer ne peut que se montrer satisfait du déroulement de cette première semaine de compétition. "Je me sens vraiment bien. Je suis satisfait de ma programmation. J'ai disputé deux matches plutôt courts dans l'après-midi (réd: aux 1er et 3e tours) et ai joué en premier dans la session de nuit de jeudi, ce qui m'a permis d'aller me coucher tôt", lâchait-il.

Cette programmation pourrait jouer un rôle dans ce tournoi. "L'an passé, j'avais disputé beaucoup de matches le soir à Toronto, Cincinnati et ici. J'étais donc peu habitué aux conditions lorsque je devais jouer la journée", comme ce fut notamment le cas dans sa demi-finale perdue à Flushing Meadows face au futur champion Marin Cilic.

"Je préfère jouer mes matches en journée, car je m'entraîne essentiellement le jour", expliquait encore l'homme aux 17 titres du Grand Chelem, qui devrait être servi pour son 8e de finale face à John Isner (no 13). Lundi étant un jour férié, les matches les plus attendus sont programmés en journée, et cela devrait logiquement être le cas pour son duel avec le no 1 américain.

Prévoit-il de s'entraîner avec un gros serveur en prévision de cet affrontement avec le géant de 2m07? "Non. Si je veux recréer les mêmes conditions, je peux demander à mon partenaire de se mettre deux mètres à l'intérieur du court. Mais je n'ai pas l'impression que je dois travailler ma réactivité à la relance. J'aurai par ailleurs certainement des occasions sur ses deuxièmes balles de service. Et c'est avant tout sur mes propres jeux de service que ça se jouera", lâchait Roger Federer.

ATS