Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Touché au dos en finale à Montréal, Roger Federer s'est confié à la presse samedi à l'US Open. Une forme d'inquiétude demeure, même si le Bâlois a pu reprendre l'entraînement il y a une semaine.

"Il y a une certaine incertitude", a confessé Roger Federer, qui part en quête de son troisième titre majeur de l'année après ses sacres de l'Open d'Australie et de Wimbledon. "J'étais nerveux durant le deuxième set de ma finale à Montréal. Je me demandais si je pourrais être en forme pour cet US Open", a poursuivi le Bâlois, qui avait ressenti des douleurs au dos dans la deuxième manche de son duel perdu face à Alexander Zverev au Québec.

L'homme aux 19 trophées du Grand Chelem n'a cependant jamais songé à renoncer au rendez-vous new-yorkais: "J'avais deux semaines devant moi, donc suffisamment de temps pour aller mieux", a-t-il souligné. "Et j'ai si souvent connu des problèmes de dos par le passé que je sais désormais parfaitement comment les gérer. C'est revenu comme cela, vite fait, mais ça ne me fait pas trop peur", a-t-il (r)assuré.

"J'ai repris le chemin de l'entraînement la semaine dernière, et je dispute des sets depuis deux jours", a précisé Roger Federer, qui se souvient avoir souffert à l'entraînement durant la semaine qui précédait l'Open d'Australie. "J'avais eu de la peine à trouver le bon rythme, alors que mes attentes étaient grandes pour mon retour. Ce n'est qu'après mon 3e tour face à Tomas Berdych que je m'étais senti mieux", a-t-il rappelé.

Roger Federer, qui ne savait pas encore s'il s'accorderait une journée de repos dimanche à New York où s'il s'astreindrait à une séance d'entraînement, est forcément soulagé de l'évolution de sa situation. "Je peux à nouveau penser tactique, et je retrouve mes sensations avec des balles différentes de celles utilisées à Montréal", s'est réjoui le Bâlois, qui s'attend néanmoins à retrouver des conditions de jeu particulières pour son 1er tour.

Mardi, pour son premier match à Flushing Meadows depuis sa finale perdue en 2015 face à Novak Djokovic, Roger Federer devrait en effet avoir les honneurs de la "night session" pour son 1er tour face à Francis Tiafoe. "Je n'ai pas encore joué le soir durant cet été", a expliqué le quintuple vainqueur de l'US Open (2004-2008), qui avait demandé à disputer ses matches durant la journée à Montréal "afin de mieux encaisser le décalage horaire".

Rassuré sur son état de forme, Roger Federer ne semble cependant pas totalement serein. Il n'a ainsi pas souhaité évoquer le caractère historique que pourrait revêtir pour lui cet US Open. "Ce pourrait être mon troisième titre majeur de l'année et le 20e au total. Mais je ne pense honnêtement pas aussi loin. Je pourrais affronter Rafael Nadal en demi-finale, et j'ai souffert du dos. Je dois tout recommencer depuis le début, je dois penser +tout petit+. Pour l'heure, j'espère juste gagner mon 1er tour", a-t-il lâché.

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

ATS