Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer s'est confié à la presse samedi à l'US Open. "Je crois en mes chances dans ce tournoi, mais ne pense qu'à mon 1er tour", lâchait le no 2 mondial.

Le Bâlois entrera en lice mardi face à l'Argentin Leonardo Mayer (ATP 33), le joueur le mieux classé à ne pas faire partie des têtes de série. "Honnêtement, je ne savais même pas qu'il n'était pas tête de série. Cela m'a surpris", confessait-il.

"Ce sera un match difficile", poursuivait-il. "Il possède un excellent service, et est capable de frapper fort des deux côtés. Le succès obtenu face à lui l'an dernier à Shanghaï fut l'un des plus chanceux de ma carrière", rappelait Roger Federer, qui avait écarté cinq balles de match avant de s'imposer 9/7 au tie-break de la troisième manche. "Je devrai jouer de manière très athlétique, je devrai prendre le jeu à mon compte. J'espère que mon expérience et la confiance qui m'anime me permettront de faire la différence", soulignait-il.

Ne craint-il pas que son pic de forme soit survenu trop tôt, lui qui reste sur un succès des plus convaincants en finale à Cincinnati face à Novak Djokovic? "Non. Il est vrai que j'avais livré un grand match face à Andy Murray en demi-finale à Wimbledon et que je n'avais pas évolué au même niveau en finale face à Novak", convenait-il. "On veut toujours garder le meilleur pour la fin, mais je préfère penser que je vais poursuivre sur ma lancée de Cincinnati", glissait le quintuple vainqueur du tournoi (2004-2008).

Roger Federer ne ressent par ailleurs pas de pression ou de motivation particulière en raison du fait que sa dernière finale à Flushing Meadows remonte à 2009. "J'espérais que cette série de finales dure éternellement, mais je savais que ce n'était pas possible", souriait-il. "En 2010 et en 2011, mes défaites avaient été dures à avaler (réd: il avait à chaque fois obtenu deux balles de match en demi-finale face à Novak Djokovic), et l'an dernier (réd: il avait été sorti par Marin Cilic en demi-finale) cela n'était pas passé loin non plus. Je ne ressens pas de pression supplémentaire. Je serai nerveux avant mon 1er tour, comme toujours. Mais ma préparation s'est parfaitement déroulée", assurait-il.

ATS