Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Federer aborde son troisième match sans trop de pression

C'est avec une pression moindre sur ses épaules que Roger Federer (no 3) aborde son dernier match dans la phase de poules du Masters ATP.

Déjà qualifié pour les demi-finales, le Bâlois devra néanmoins battre Kei Nishikori (no 8) cet après-midi (15h en Suisse) pour être assuré de terminer en tête du groupe Stan Smith avant même le duel entre Novak Djokovic (no 1) et Tomas Berdych (no 6). Il partira largement favori face au Japonais, plus jeune joueur qualifié pour ce tournoi avec ses 25 ans.

Roger Federer ne mène certes que 3-2 dans son face-à-face avec le finaliste de l'US Open. Mais la maestria affichée mardi face à Novak Djokovic contraste singulièrement avec les difficultés rencontrées par Kei Nishikori depuis le début du tournoi: laminé 6-1 6-1 par Novak Djokovic dimanche, le Nippon s'est difficilement imposé 7-5 3-6 6-3 face à un décevant Tomas Berdych pour conserver un (mince) espoir de qualification.

Qualifié pour les demi-finales pour la 13e fois en 14 participations au Masters, Roger Federer affrontera Kei Nishikori pour la première fois depuis une année. Leur dernier face-à-face remonte au Masters 2014. Le Bâlois avait alors nettement pris le dessus sur le Japonais (6-3 6-2), qui était diminué par des douleurs au poignet droit, pour décrocher un deuxième succès en deux matches dans l'O2 Arena et faire un grand pas vers les demi-finales.

Roger Federer témoignait du plus grand respect envers le Japonais mardi en conférence de presse: "Il est très rapide, ce dont il a besoin étant donné sa taille (réd: Nishikori mesure tout de même 1m80), et possède une remarquable coordination. Il parvient à générer beaucoup de puissance avec son revers et arrive qui plus est à trouver des angles remarquables avec cette arme. Et j'aime aussi beaucoup son coup droit, qu'il joue moins à plat que son revers", analysait le Bâlois.

Mais Kei Nishikori n'a pas abordé l'édition 2015 des "ATP World Tour Finals" dans les meilleures dispositions. Forfait à Bâle en raison de douleurs à une épaule, le Nippon avait été contraint à l'abandon au 3e tour à Paris-Bercy il y a deux semaines. Il a certes eu le temps de soigner ses bobos, mais on l'imagine tout de même mal priver son adversaire d'un 51e succès dans le cadre d'un Masters: Roger Federer évoluera sans trop de pression, comme c'était déjà le cas mardi face à un Novak Djokovic qu'il n'avait pas "prévu" de battre...

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.