Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer est à une victoire d'un 20e titre du Grand Chelem.

Le Bâlois de 36 ans s'est hissé pour la... 30e fois en finale d'un tournoi majeur en profitant de l'abandon du jeune Sud-Coréen Chung Hyeon (ATP 58) dans la deuxième demi-finale de l'Open d'Australie. Victime d'ampoules au pied gauche, Chung Hyeon a jeté l'éponge alors qu'il était mené 6-1 5-2 30/30 sur son engagement.

"Je suis incroyablement heureux de me retrouver en finale. Mais ce n'est pas de cette manière que j'aurais voulu me qualifier", a expliqué Roger Federer (36 ans) sur le court au micro de Jim Courier. "Ca avait l'air normal au premier set. Mais peut-être étais-je trop concentré sur mon propre jeu. J'ai en revanche senti dans le deuxième set qu'il était plus lent, qu'il avait du mal avec ses ampoules", a-t-il poursuivi.

"Je sais à quel point dur c'est dur de s'imposer en Grand Chelem", a encore expliqué Roger Federer, qui avait mis fin à une disette de quatre ans et demi dans les tournois majeurs en triomphant l'an dernier à Melbourne. "Je n'avais pas perdu espoir, mais quand j'étais revenu l'an dernier (réd: après sa pause forcée de six mois), j'espérais simplement pouvoir remporter un titre majeur de plus. Là, il me manque un succès pour en gagner un troisième en l'espace d'un an."

8-1 face à Cilic

Quintuple vainqueur du tournoi, Roger Federer a donc une nouvelle fois rendez-vous avec l'histoire. Il retrouvera dimanche au stade ultime de la compétition (dès 9h30 en Suisse) le Croate Marin Cilic (no 6). Il mène 8-1 dans son face-à-face avec le vainqueur de l'US Open 2014, qu'il avait notamment battu l'été dernier en finale sur le gazon de Wimbledon. Il abordera cette finale en totale confiance, en ayant qui plus est pu s'économiser vendredi.

Marin Cilic (29 ans) a des raisons d'y croire. C'est ainsi dans le cadre d'un "Major" que le géant de 1m98 a décroché son unique succès face au maître, en demi-finale de l'US Open 2014 justement, alors que le titre semblait là aussi promis à Roger Federer. Et le Croate veut effacer de sa mémoire le triste souvenir de la dernière finale de Wimbledon, dans laquelle il n'avait pas pu défendre véritablement ses chances en raison d'ampoules et d'une blessure aux adducteurs.

"J'espère que Marin sera en pleine possession de ses moyens", a d'ailleurs lâché Roger Federer après une demi-finale qu'il avait entamée de manière idéale en prenant son adversaire d'entrée à la gorge. Le Bâlois atteint ainsi pour la sixième fois une finale de Grand Chelem sans avoir lâché le moindre set dans ses six premiers matches. Il a conquis le titre à trois reprises lorsqu'il s'est retrouvé dans cette situation: en 2006 à Wimbledon, en 2007 à Melbourne, et l'an passé à Wimbledon.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS