Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Federer bat Anderson et remporte son groupe

Roger Federer figure pour la 15e fois dans le dernier carré du Masters ATP, en 16 participations.

Le no 3 mondial, qui a validé son ticket en 38' jeudi en remportant un sixième jeu synonyme de gain du premier set face à Kevin Anderson, termine même en tête du groupe Lleyton Hewitt grâce à sa belle victoire obtenue devant le Sud-Africain (6-4 6-3).

L'inquiétante défaite subie dimanche dernier dans l'O2 Arena de Londres face à Kei Nishikori aura donc été sans conséquence pour Roger Federer. Dominic Thiem, qui avait quant à lui perdu ses deux premiers matches, avait il est vrai grandement facilité la tâche du Bâlois en dominant Kei Nishikori 6-1 6-4 l'après-midi.

Roger Federer savait ainsi parfaitement à quoi s'en tenir après le duel Thiem-Nishikori. Pour devancer l'Autrichien au pourcentage de jeux gagnés, le sextuple lauréat du Masters devait marquer cinq jeux s'il en perdait douze au total (pour une défaite 6-2 6-3 par exemple) ou six s'il en concédait au moins treize (7-5 6-1 par exemple).

Sa situation aurait pu être plus délicate si Dominic Thiem (26 sets gagnés, 30 perdus) avait dominé plus nettement encore Kei Nishikori, lequel n'avait inscrit qu'un jeu mardi face à Kevin Anderson. Un Kevin Anderson qui a pour sa part composté son billet pour les demi-finales lorsque l'Autrichien a empoché le premier set de son affrontement avec le Japonais.

Avec la défaite du Japonais, Roger Federer (21 jeux gagnés, 18 perdus après deux matches) était par ailleurs assuré de remporter son groupe en cas de victoire face à Kevin Anderson. Libéré par une qualification qu'il savait acquise, peut-être motivé par la perspective d'éviter vraisemblablement un duel avec Novak Djokovic en demi-finale, le Bâlois a pris une belle revanche sur la défaite mortifiante subie en quart de finale à Wimbledon cet été.

Battu 13-11 au cinquième set sur le gazon londonien après avoir manqué une balle de match, Roger Federer n'a cette fois-ci pas flanché. Tout ne fut certes pas parfait. Comme il en a pris la fâcheuse habitude, il n'a ainsi pas pu conserver le break réalisé dans le septième jeu du premier set, cédant lui-même son engagement dans la foulée.

Mais le Bâlois a réussi de très belles choses, comme ce somptueux enchaînement amortie de coup droit-passing de revers gagnant qui lui a permis d'égaliser à 3-3 dans la manche initiale. Et il a parfaitement négocié les moments chauds: il a ainsi conclu le premier set en gagnant cinq points consécutifs, après avoir dû écarter trois balles de break d'affilée.

Roger Federer a en outre maîtrisé son sujet dans la deuxième manche, au cours de laquelle il n'a perdu que 4 points sur son service. Il a remporté les quatre derniers jeux en signant deux nouveaux breaks au passage, face à un joueur qui n'avait pas dû faire face à la moindre balle de break dans ses deux premiers matches.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.