Navigation

Sauter la navigation

Fonctionnalités principales

Federer défiera Djokovic en demi-finale

Le public de Paris-Bercy aura droit à sa demi-finale de rêve. Roger Federer défiera samedi le futur no 1 mondial Novak Djokovic, qui a fêté vendredi face à Marin Cilic son 21e succès d'affilée.

Vainqueur 6-4 6-4 de Kei Nishikori (ATP 11) en quart de finale du dernier Masters 1000 de la saison, Roger Federer (ATP 3) est mené 24-22 dans son face-à-face avec Novak Djokovic. Le Bâlois reste sur trois défaites face au Serbe, mais les deux hommes n'ont été opposés qu'une seule fois au cours des trente derniers mois. C'était en finale à Cincinnati en août, et Nole s'était imposé 6-4 6-4 pour devenir le premier joueur à s'adjuger les neuf tournois estampillés Masters 1000.

Encore classé au 21e rang mondial à l'entame de Wimbledon début juillet, Novak Djokovic a remporté 30 des 31 matches qu'il a joués depuis le début de la quinzaine londonienne et a conquis quatre titres au passage dont deux "Majors" (Wimbledon et US Open). Sa seule défaite enregistrée durant cette période faste l'a été au 3e tour à Toronto, où il avait subi la loi du prometteur Stefanos Tsitsipas. Il a néanmoins vu une belle série prendre fin vendredi face à Marin Cilic, qu'il a battu 4-6 6-2 6-3: il avait en effet gagné les 30 précédents sets qu'il avait disputés.

Une seule alerte face à Nishikori

Porté par des spectateurs qui n'avaient d'yeux que pour lui, Roger Federer a rendu une copie d'excellente facture vendredi en toute fin de soirée. Pas toujours efficace au service au cours des dernières semaines, l'homme aux 20 titres du Grand Chelem s'est ainsi montré particulièrement solide sur son engagement. Il a dû faire face à une seule balle de break, alors qu'il servait pour le gain du premier set à 5-4, et il l'a effacée sur une sublime volée amortie gagnante de coup droit. Il n'a pourtant passé que 52 % de ses premières balles.

Kei Nishikori, qui est l'un des meilleurs relanceurs du circuit, a résisté jusqu'à 4-4. Le Japonais a craqué dans le neuvième jeu, offrant un premier break à son adversaire sur une grossière faute de coup droit. Et Roger Federer a su enfoncer le clou en signant le break d'entrée dans le deuxième set pour mener 6-4 2-0, après avoir empoché cinq jeux de suite. Il a conservé cet avantage jusqu'au bout, concluant la partie sur un jeu blanc après 1h19' de jeu.

Mots clés

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.