Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer (no 1) a rendu une copie parfaite pour sa 20e entrée en lice sur son herbe chérie de Wimbledon. L'octuple vainqueur du tournoi s'est imposé 6-1 6-3 6-4 devant Dusan Lajovic (ATP 58).

Le Maître n'a mis que 79' pour mater le Serbe et cueillir la 333e victoire de sa carrière en Grand Chelem, la 92e sur le gazon de Church Road. Mais sa toute première sans la fameuse virgule de son équipementier de toujours.

Le Bâlois a en effet fait le "buzz" avant même de fouler le Centre Court: c'est habillé par son nouveau sponsor vestimentaire (le Japonais Uniqlo, avec qui il est sous contrat jusqu'à la fin de l'année) qu'il est apparu lundi après-midi dans le couloir menant au mythique court londonien. Seules ses chaussures sont toujours fournies par l'ancien (Nike, avec qui il était officiellement sous contrat jusqu'en mars).

Cette surprise fut d'ailleurs la seule de la journée pour les (télé)spectateurs. Car Roger Federer n'a laissé comme prévu aucune chance à Dusan Lajovic (28 ans), s'imposant encore plus aisément que pour leur premier face-à-face l'an dernier à Wimbledon (7-6 6-3 6-2 au 2e tour). "Je suis ravi. Je me suis senti bien dès le début, ce qui n'était pas le cas l'an dernier face à lui", a-t-il lâché à sa sortie du court.

"J'étais nerveux avant le match. J'ai commencé il y a deux jours à penser au fait que j'allais jouer le premier match programmé sur le Centre Court. L'excitation était la même qu'avant une finale", a enchaîné l'homme aux 20 trophées du Grand Chelem, qui a donné pour la neuvième fois (la huitième en tant que tenant du titre, plus une - en 2009 - à la suite du forfait du vainqueur sortant Rafael Nadal) le coup d'envoi des hostilités londoniennes.

"J'ai pu réussir rapidement le break dans les trois sets, ce qui m'a beaucoup aidé à me relâcher", a souligné Roger Federer, qui a pu boucler le premier set en 20' et le deuxième après 49' de jeu. Il n'a au final concédé que 11 points sur son service. Il n'a même pas dû faire face à la moindre balle de break, et s'est emparé à cinq reprises de la mise en jeu adverse.

Sa tâche s'annonce tout aussi aisée au 2e tour, où il affrontera le Slovaque Lukas Lacko (ATP 73). Mais il doit se méfier de la "malédiction" pesant sur le vainqueur de Stuttgart depuis que le tournoi allemand se joue sur herbe: ses trois précédents lauréats (Rafael Nadal en 2015, Dominic Thiem en 2016 et Lucas Pouille en 2017) ont en effet tous été éliminés au 2e tour à Wimbledon dans la foulée!

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS