Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer (no 2) n'a toujours pas connu la défaite dans un quart à Melbourne. Le Bâlois de 36 ans a décroché son 14e succès en 14 apparitions à ce stade de la compétition à l'Open d'Australie.

Il a dominé le Tchèque Tomas Berdych (no 19) 7-6 (7/1) 6-3 6-4 mercrerdi dans la Rod Laver Arena. Présent pour la 43e fois (!) en demi-finale d'un "Major", Roger Federer devra vaincre la révélation Chung Hyeon (ATP 58) vendredi (à 9h30 en Suisse) pour disputer sa 30e finale majeure. Il n'a encore jamais affronté le Sud-Coréen de 21 ans, tombeur d'Alexander Zverev (no 4) et de Novak Djokovic (no 14) durant cette quinzaine. L'autre demi-finale mettra aux prises jeudi le Croate Marin Cilic (no 6) et le Britannique Kyle Edmund (ATP 49).

Roger Federer atteint le dernier carré sans avoir perdu la moindre manche, comme ce fut notamment le cas lors de son parcours victorieux à Wimbledon l'été dernier. Mais l'homme aux 19 titres du Grand Chelem aurait dû accuser un set de retard face à Tomas Berdych: auteur d'un début de match catastrophique avec notamment un revers aux abonnés absents, le Bâlois a concédé les trois premiers jeux et s'est retrouvé mené 2-5. Il a même dû effacer deux balles de set, la première à la relance à 5-3, la deuxième sur son service dans le jeu suivant.

Comme très souvent, Tomas Berdych a cependant été trahi par ses nerfs au moment de porter l'estocade. Impérial jusqu'à 5-2, le Tchèque a "coincé" au moment de servir pour le gain de cette première manche à 5-3, se montrant trop attentiste. Roger Federer, dans le même temps, a su se montrer de plus en plus agressif. Il a d'ailleurs écarté avec panache les deux balles de set auxquelles il a été confronté. Et le Bâlois a su saisir sa chance dans cette manche, survolant les débats dans un jeu décisif où il a pris sans cesse son adversaire à la gorge.

Moins mobile et moins percutant que dans ses matches précédents, Tomas Berdych a certes continué à se battre. Mais sa 9e défaite consécutive face au maître semblait déjà inéluctable après ce premier set. Roger Federer n'a pas livré un grand match, mais il a su s'éviter toute mauvaise surprise en prenant le jeu à son compte. En délicatesse avec son revers frappé, il a parfaitement su utiliser son slice pour neutraliser Tomas Berdych. Le Bâlois n'a connu qu'une seule alerte dans les deux derniers sets, concédant le break alors qu'il menait 2-1 dans la troisième manche. Mais sa réaction fut immédiate, et il signait lui-même dans la foulée un break qui allait s'avérer décisif.

Tous les voyants sont donc au vert pour Roger Federer. Il n'a pas toujours montré son meilleur visage dans ses cinq premiers matches, mais abordera sa demi-finale avec un moral gonflé à bloc. Et son physique n'est pas entamé, le Bâlois ayant passé moins de dix heures sur le court au total. Sa capacité à élever son niveau de jeu dans les moments décisifs demeure également un atout majeur. Mais il sait qu'il devra probablement encore monter d'un cran pour espérer coiffer une 20e couronne en Grand Chelem.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS