Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer (ATP 3) a dominé le Canadien Peter Polansky (ATP 116) au 2e tour du Masters 1000 de Montréal. Le Bâlois s'est imposé 6-2 6-1 en 53 minutes.

Un jour après avoir fêté son 36e anniversaire et pour son retour sur le circuit après son 19e titre du Grand Chelem enlevé à Londres le 16 juillet dernier, Roger Federer n'a pas traîné sur les courts québécois. Face à un adversaire au bénéfice d'une wild card et naturellement stressé par l'événement, le Maître, dans un joli polo rose pastel, s'est offert une mise en train pépère. Comme un pianiste répétant ses gammes, Federer a étrillé Polansky en s'offrant des montées sur des deuxièmes balles au moyen de son fameux SABR et en mettant la pression dès qu'il le pouvait sur un joueur sans réel coup fort.

Impérial à la volée, l'homme aux 19 titres du Grand Chelem a agressé le Canadien de 29 ans devant une foule qui n'avait presque d'yeux que pour lui. A 6-2 4-0, Federer a connu ses seules frayeurs du match avec deux balles de break à écarter. Une volée tranchante et une erreur de Polansky ont permis au Bâlois de se remettre dans le jeu.

L'unique rencontre entre les deux hommes avait eu lieu voici trois ans lors de la Rogers Cup mais à Toronto. Federer s'était facilement débarrassé du Canadien 6-2 6-0 en 32es de finale. L'Ontarien se consolera en se disant qu'il a empoché un jeu de plus que la dernière fois en évitant en plus l'humiliation d'un 6-0.

Federer a en outre battu un record personnel en alignant 32 sets remportés consécutivement, une marque incroyable à 36 ans.

En huitièmes de finale, le Bâlois affrontera le vétéran espagnol David Ferrer (ATP 33), vainqueur de Jack Sock (ATP 17) 7-6 (9/7) 3-6 6-1. Federer mène d'un impressionnant 16 à 0 dans ses duels avec le spécialiste de la terre battue.

ATS