Toute l'actu en bref

Stan Wawrinka a faussé compagnie à Roger Federer à Miami. Le Vaudois a été sorti en 8e de finale par Alexander Zverev, tandis que le Bâlois s'est qualifié face à Roberto Bautista Agut.

Battu 4-6 6-2 6-1, Stan Wawrinka a vécu un drôle de match, le jour même de ses 32 ans. Bien parti dans sa rencontre face à l'espoir allemand (ATP 20) et solide vainqueur de la manche initiale, le Vaudois s'est subitement effondré dès l'entame du deuxième set, multipliant les grosses fautes et laissant son adversaire filer à toute vitesse vers la victoire.

Stan Wawrinka a-t-il ressenti une gêne physique pour s'écrouler pareillement ? Ou est-il simplement sorti de son match ? Quoi qu'il en soit, le no 3 mondial ne verra pas les quarts de finale à Miami, un stade de la compétition qu'il n'a jamais atteint en Floride en neuf participations.

Dominé pour la deuxième fois en autant de confrontations face à Alexander Zverev - après la finale de St-Pétersbourg en septembre dernier -, Stan Wawrinka était tête de série no 1 de ce Masters 1000 de Miami. Un statut dont il n'avait encore jamais hérité dans un tournoi si coté, mais qu'il n'a hélas pas pu honorer jusqu'au bout.

Tandis que Stan Wawrinka s'inclinait sur le Grandstand, Roger Federer s'imposait dans le même temps sur le Central de Miami. Reste que le Bâlois n'a pas eu la vie facile face à un Roberto Bautista Agut (ATP 18) très accrocheur. Il lui a ainsi fallu deux tie-breaks pour passer l'épaule et s'imposer 7-6 (7/5) 7-6 (7/4).

Roberto Bautista Agut a même servi pour le gain de la manche initiale à 5-4. Et dans la seconde, il a continué de se montrer dangereux jusqu'à l'ultime point. Mais avec la confiance qui est la sienne actuellement, Roger Federer a su serrer sa garde au bon moment. Et finalement, après 1h57 de jeu, il a pu boucler l'affaire sur un smash.

En quart de finale, Roger Federer retrouvera une vieille connaissance en la personne du Tchèque Tomas Berdych (ATP 14). Depuis leur première rencontre, en 2004 aux JO d'Athènes, les deux hommes ont été opposés à 23 reprises, avec un net avantage pour le Bâlois (17-6). Roger Federer a surtout remporté leurs six derniers duels, dont le dernier en date, en janvier à l'Open d'Australie, avait tourné à la démonstration (6-2 6-4 6-4).

ATS

 Toute l'actu en bref