Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La promenade de santé se poursuit pour Roger Federer à Wimbledon. Dans la veine de son premier match contre Dusan Lajovic, le Bâlois a surclassé le Slovaque Lukas Lacko au 2e tour, 6-4 6-4 6-1.

La tête de série no 1 a été vaguement accrochée en début de rencontre, le temps de se régler et de signer un premier break à 3-3. La suite a quasiment tourné au "one man show": Roger Federer a sorti toute sa panoplie de coups face à un Lukas Lacko désarmé, pour ne pas dire dépassé par la maîtrise de son adversaire.

"C'est bien si l'on peut contrôler une rencontre, mais c'est encore mieux si l'on peut y prendre du plaisir. C'est ce que j'ai réussi à faire durant cette partie. J'ai alterné différents types de coups, essayé plusieurs choses. Et au final, cela a donné un très bon match de ma part", a résumé le Bâlois à sa sortie du court. "Si j'avais été un peu nerveux pour mon premier match, cela n'a pas été le cas pour ce 2e tour", a-t-il ajouté.

L'octuple vainqueur du tournoi s'est avéré particulièrement injouable mercredi sur ses mises en jeu. Ses statistiques sont d'ailleurs éloquentes avec 16 aces, 93% de points gagnés après son premier service, aucune balle de break à sauver et moins de deux minutes en moyenne par jeu de service.

De quoi lui offrir une partie sans histoire, bouclée dès sa première balle de match avec un énième coup gagnant - 48 sur l'ensemble de la rencontre pour 11 fautes directes -, et après seulement 1h29 de jeu. "C'est évidemment toujours positif de s'économiser au maximum, même si cela ne constitue pas une garantie pour la suite", a-t-il relevé.

Il faut dire que Roger Federer s'y connaît en matches expéditifs à Wimbledon. N'en est-il pas désormais à 26 sets gagnés consécutivement, lui qui n'avait pas lâché la moindre manche l'an dernier ? Le Bâlois n'a vécu qu'une seule fois une telle série sur le gazon londonien, lorsqu'il avait remporté 34 sets d'affilée entre les éditions 2005 et 2006.

Le maître des lieux pourrait s'approcher de son record au tour suivant. Il devra toutefois se montrer vigilant face à Jan-Lennard Struff (ATP 64), vainqueur du "roi des aces" croate Ivo Karlovic (61 aces mercredi !), à l'issue d'un sacré combat de près de quatre heures, conclu 13-11 au 5e set. Gros frappeur du haut de son 1m97, l'Allemand n'a jamais battu Roger Federer en deux confrontations. Mais il l'avait bousculé lors de leur dernier duel en date, en début d'année à l'Open d'Australie (6-4 6-4 7-6).

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS