Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Roger Federer pourrait bien faire une nouvelle fois l'impasse sur Paris-Bercy. "Bâle a toujours été la priorité pour moi", a rappelé l'homme aux 19 titres du Grand Chelem dimanche devant la presse.

"Paris-Bercy n'a jamais eu la priorité à mes yeux. C'est pour cela que je n'y ai pas souvent gagné", a enchaîné Roger Federer, qui a remporté une seule fois le dernier Masters 1000 de la saison (2011). "On verra comment je me sens après cette semaine à Bâle. J'aime jouer à Paris, mais c'est compliqué avec ce calendrier. On ne peut pas toujours tout avoir. Ma priorité, c'est Bâle".

En quête dès mardi d'un huitième sacre aux Swiss Indoors, Roger Federer sait bien que ses chances de s'emparer cette année encore de la 1re place mondiale sont infimes. "Je ne me focalise pas sur cette place. Rafael (Nadal) est vraiment en position idéale", a expliqué le Bâlois, qui accuse 1960 points de retard sur l'Espagnol et pourrait en empocher au maximum 2000 (500 à Bâle, 1500 dans le Masters de Londres) s'il devait renoncer à s'aligner à Paris-Bercy .

"La priorité, c'est de bien jouer ici et à Londres. Même si je gagne ces deux tournois, il y a peu de chances que je dépasse Rafa", a poursuivi Roger Federer. "Rafa mérite d'être à cette place. Il a lui aussi réalisé de grandes choses cette année, et a plus joué que moi", a encore glissé le Bâlois, qui a fait l'impasse sur toute la saison sur terre battue en 2017 avec le succès que l'on sait: un 8e sacre sur le gazon de Wimbledon.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS