Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Novak Djokovic règne sans partage sur la planète tennis en cette saison 2015. Roger Federer tentera de mettre fin à sa série de 23 succès ce soir (21h) dans le cadre du Masters ATP de Londres.

"Je n'ai pas l'intention de perdre ce match, même si je peux me le permettre", avait lâché le no 1 mondial avant même le début de ce tournoi, alors qu'on lui avait demandé s'il aborderait de la même manière un match non-éliminatoire face au Bâlois. Son intention est claire: il veut conclure cette année 2015 en remportant tous ses matches dans ce Masters, comme ce fut le cas lors des trois précédentes éditions.

"C'est bien qu'il ne s'agisse pas de la confrontation ultime, d'une finale", soulignait pour sa part Roger Federer dimanche soir après son succès face à Tomas Berdych lors de la 1re journée du groupe Stan Smith. "J'aurai l'occasion de prendre des risques, et je suis certain que je vais le faire. Jamais je ne laisserai passer une opportunité d'essayer quelque chose sur un court. Mais je veux aussi gagner ce match, même si Novak en sera le favori", poursuivait-il.

"La question qui se pose, c'est de savoir à quel point je parviendrai à jouer vers l'avant. Il faudra voir s'il me laisse l'initiative, ou s'il cherche à prendre lui-même le dessus à l'échange", glissait le Bâlois, conscient que la lenteur du revêtement de l'O2 Arena - "on dirait une toile d'araignée sur laquelle on reste scotché" - ne lui permettra peut-être pas de se ruer vers le filet. "Il remet tout, donc face à lui il faut être prêt à jouer deux ou trois coups de plus pour gagner un point", expliquait-il encore.

Le Bâlois a bien évidemment des raisons d'y croire. Il est le seul joueur à avoir fêté plus d'un succès cette année face à Novak Djokovic, dont le bilan 2015 est désormais de 79 victoires pour 5 défaites. C'était en finale à Dubaï en début de saison (6-3 7-5) puis au même stade de la compétition à Cincinnati en août (7-6 6-3). Mais Novak Djokovic n'a plus connu la défaite depuis ce duel. Il a pris sa revanche en finale de l'US Open, revenant ainsi à égalité (21-21) dans ses affrontements avec l'homme aux 17 titres du Grand Chelem.

Roger Federer aime cependant ce genre de défi. C'est lui qui avait mis fin à l'incroyable série de Rafael Nadal sur terre battue, le battant en finale à Hambourg en 2007 alors que le Majorquin restait sur... 81 victoires sur sa surface de prédilection. Et c'est encore lui qui avait stoppé la marche en avant de Novak Djokovic en 2011, infligeant au Serbe sa première défaite de la saison - après 41 victoires pour commencer l'année - en demi-finale de Roland-Garros. Les 23 succès consécutifs de Nole n'ont donc pas de quoi lui faire peur...

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.








Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS