Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Téhéran - Aucune décision finale n'a été prise sur la lapidation de Sakineh Mohammadi-Ashtiani pour adultère et meurtre, a réaffirmé le ministère iranien des Affaires étrangères. Celui-ci note que l'application de la peine a été "suspendue" et que le verdict était "en cours d'examen".
"Pour les peines très lourdes, il y a une procédure particulière et longue. Ce verdict est en cours d'examen et lorsque la justice arrivera à une conclusion finale, elle l'annoncera", a indiqué le porte-parole, Ramin Mahmanparast.
La condamnation à mort par lapidation de Sakineh Mohammadi Ashtiani, mère de famille de 43 ans, pour adultère et complicité dans le meurtre de son mari, selon Téhéran, a suscité depuis deux mois une forte émotion et une mobilisation croissante dans les pays occidentaux.
La France a demandé vendredi aux pays de l'Union européenne d'envisager une menace de sanctions contre l'Iran pour pousser Téhéran à épargner cette mère de famille, condamnée en 2006 puis à nouveau, en appel, en 2007.
L'Iran avait annoncé début juillet que la justice avait suspendu l'exécution du verdict en attendant un réexamen de l'affaire.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS