Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Une ouvrière textile cambodgienne a été condamnée à la prison à vie lundi par un tribunal pour avoir tué par jalousie une autre femme. Elle l'avait attaquée avec de l'acide.

Elle avait été arrêtée en mars après avoir lancé de l'acide sur une agente de sécurité de 20 ans, morte deux semaines plus tard à la suite de graves brûlures. Lors son procès, l'ouvrière de 40 ans a confessé qu'elle était "en colère que cette femme ait une relation amoureuse avec son mari". Elle a été condamnée à la prison à vie pour "homicide volontaire à l'acide".

Ces types de vengeance ne sont pas rares au Cambodge où des liquides corrosifs sont particulièrement bon marché et faciles à se procurer. Pour faire face à ce fléau, ces dernières années le gouvernement a réglementé les ventes d'acides et adopter en une nouvelle loi en 2012 qui punit les auteurs de ces attaques plus sévèrement.

Ils risquent maintenant au mininum 20 ans de prison et jusqu'à une peine de prison à vie. D'après l'association des survivants cambodgiens de l'acide (CASC), quelque 420 attaques à l'acide auraient eu lieu depuis 1964 dans le pays.

ATS