Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Le procureur accuse le prévenu d'assassinat et d'atteinte à la paix des morts (image symbolique).

Keystone/STEFAN MEYER

(sda-ats)

La justice neuchâteloise se penche sur l'homicide de la Française de 24 ans survenu le 6 janvier 2015 à La Chaux-de-Fonds. Sur le banc des accusés: son mari de 31 ans, qui nie être coupable. Il risque la prison à vie.

Le procureur Daniel Hirsch a requis cette peine mardi devant le Tribunal criminel des Montagnes et du Val-de-Ruz à La Chaux-de-Fonds. Il l'accuse d'assassinat et d'atteinte à la paix des morts.

En début de matinée, l'audition du prévenu a tourné court. Il s'est muré dans le silence, refusant de répondre à toutes les questions du procureur et à la plupart des questions du juge Alain Rufener.

Quant à ses avocats, le Genevois Jacques Barillon et le Français Gilles Jean Portejoie, ils n'ont pas posé de questions au prévenu. La matinée a été émaillée de vives altercations entre d'un côté Jacques Barillon, et de l'autre le procureur ainsi que l'avocat de la famille de la victime, Jean-Daniel Kramer.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS