Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les enquêteurs n'avaient toujours pas retrouvé vendredi à Ferguson les auteurs des tirs qui ont blessé deux policiers dans la nuit de mercredi à jeudi, a indiqué la police. La petite ville américaine de 21'000 habitants a été le théâtre d'émeutes l'an passé.

"Je ne peux pas vous dire à l'heure qui l'est qu'une arrestation est imminente. Il n'y a personne en prison, c'est sûr", a admis le chef de la police du comté de St Louis. "Quand nous en serons au point d'avoir des pistes sérieuses, nous vous informerons sûrement", a-t-il ajouté.

Ferguson est à grande majorité noire, dont les responsables sont blancs pour la plupart, située en banlieue de St Louis, dans le Missouri. La ville a vécu l'an dernier plusieurs semaines de manifestations, parfois ponctuées d'émeutes, après la mort le 9 août d'un jeune noir de 18 ans, Michael Brown, tué de plusieurs balles par un policier blanc.

Ce dernier a depuis quitté la police sans être poursuivi. Le ministère de la Justice avait refusé d'inculper l'agent en arguant qu'il était en légitime défense.

Pratiques racistes

Mais le ministère avait publié en parallèle un rapport dévastateur contre les pratiques policières au quotidien à Ferguson, en montrant, chiffres à l'appui, l'inégalité de traitement réservé aux Noirs.

A la suite de ce rapport, le chef de la police de la ville a annoncé mercredi sa démission. Quelques heures après cette annonce, deux policiers ont été blessés par balles à la fin d'une manifestation près du commissariat de Ferguson.

La police de la ville a fouillé jeudi une maison et interrogé trois personnes, mais sans les arrêter. "Plusieurs pistes nous ont menés à cette maison. Et nous avons pu enquêter là-dessus", a affirmé le chef de la police du comté de St Louis. "Les enquêteurs sont sur cette affaire 24 heures sur 24. Ils ne prendront pas de repos tant qu'on ne parviendra pas à une conclusion sur cette enquête", a-t-il insisté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS