Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

La Cour suprême britannique a donné son feu vert mercredi à l'extradition de Julian Assange vers la Suède pour une affaire de viol et d'agressions sexuelles. Mais ses avocats ont obtenu de manière inattendue un délai de 14 jours pour présenter une demande de réouverture du dossier.

Cinq des sept juges de la plus haute juridiction britannique ont rejeté le dernier appel interjeté par le fondateur de WikiLeaks, interpellé en décembre 2010 à Londres et qui se bat depuis cette date contre son extradition.

"La requête en faveur de l'extradition de M. Assange a été faite dans les règles et son appel contre son extradition est donc débouté", a déclaré le président.

Régularité de la demande contestée

La défense d'Assange avait contesté la régularité de la demande de Stockholm car le mandat d'arrêt a été émis par un procureur agissant au nom de l'Etat suédois, ce qui n'offre, à ses yeux, aucune garantie d'"indépendance et d'impartialité".

Après le feu vert de la Cour suprême, l'extradition de Julian Assange aurait pu théoriquement intervenir sous dix jours, sauf si l'Australien avait décidé de se pourvoir devant la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg.

Bloqué dans les embouteillages

Mais les avocats de l'Australien ont obtenu de la Cour suprême un délai de 14 jours pendant lequel ils vont pouvoir présenter une demande de réouverture du dossier, un rebondissement totalement inattendu.

Ils ont justifié cette requête par le fait que le jugement de la Cour suprême faisait référence à des éléments qui n'avaient pas été évoqués à l'audience.

Julian Assange, 40 ans, ne s'est pas présenté au tribunal pour entendre ce jugement, prononcé après 18 mois de saga judiciaire au Royaume-Uni. Selon un de ses partisans, "il avait décidé de venir, avec sa mère (Christine Assange, qui a fait le déplacement depuis l'Australie), mais ils ont été bloqués dans les embouteillages".

ATS