Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Plus de 390 personnes en contact avec les personnes touchées par Ebola ont été identifiées en RDC (archives).

KEYSTONE/EPA DPA/AHMED JALLANZO

(sda-ats)

L'Organisation mondiale de la santé a reçu le feu vert des autorités de RDC pour acheminer et utiliser un vaccin expérimental contre la fièvre hémorragique Ebola. Elle a réapparu dans ce pays, a dit lundi le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

"Nous avons l'accord, l'autorisation d'importation, tout a été officiellement réglé", a-t-il déclaré devant la presse à Genève. Les vaccinations pourraient commencer lundi prochain, a-t-il ajouté.

La zone est difficilement accessible par la route, a souligné M. Tedros, de retour Bikoro en République démocratique du Congo (RDC).

Plus de 390 personnes en contact avec les personnes touchées par Ebola ont été identifiées.

Le dispositif va coûter 18 millions de dollars, dont 4 ont déjà été mobilisés. Outre l'OMS, plusieurs agences onusiennes, Médecins Sans Frontières (MSF) et la Croix-Rouge locale sont sur place.

M. Tedros a souligné l'"importance" de sa visite sur place. Selon les derniers chiffres donnés lundi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 39 cas présumés et 19 décès ont été observés de début avril à dimanche dernier. Pour le moment, l'épidémie ne constitue pas "une urgence de santé publique de portée mondiale", selon l'organisation.

Le vaccin, mis au point par Merck en 2016, s'est révélé efficace lors d'essais sur les humains, mais il reste au stade expérimental car il n'a pas encore reçu de licence. Il doit être conservé à une température comprise entre -60° et -80° Celsius, ce qui crée d'énormes problèmes de logistique.

Le vaccin a été testé en Guinée en 2015, à la fin d'une grave épidémie qui a touché plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Sondage Suisses de l'étranger

Sondage: clavier et main close up

Suisses de l’étranger, donnez-nous votre avis

Meinungsumfrage

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS