Le premier radar fixe d'Argovie peut être installé à Baden. C'est du moins ce que juge le Tribunal administratif cantonal, qui a donné raison à la ville face au gouvernement cantonal. Si la décision est confirmée, ce serait la fin d'un particularisme.

La surveillance routière est du ressort des communes, indique le jugement rendu public mercredi. Le carrefour sur lequel doit être installé le radar est très fréquenté et de nombreuses infractions y ont été détectées par le passé.

Il existe donc un intérêt public à le rendre plus sûr avec un dispositif stationnaire. Un système mobile n'est pas possible à cet endroit, ou alors à des coûts disproportionnés.

Le jugement n'est pas encore entré en force. L'exécutif cantonal peut porter l'affaire devant le Tribunal fédéral.

Le canton de la voiture

Début 2018, le Conseil d'Etat avait estimé qu'il n'existait "aucune base" pour accepter la demande de Baden d'installer un appareil automatique pour contrôler le trafic routier. Avec le soutien du parlement, il a donc mis son veto à l'installation du premier radar fixe dans un canton aux nombreuses voitures et autoroutes.

Les routes argoviennes ne constituent pas un paradis pour les amateurs de vitesse pour autant. La police compte sur l'effet de surprise pour pincer les chauffards avec des dispositifs mobiles.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

Billets gratuits pour rencontrer Lili Hinstin

SWI plus banner

  • Des infos pertinentes et compactes
  • Des questions et des réponses pour la Cinquième Suisse
  • Discuter, débattre, réseauter

Un seul clic, mais un Plus pour vous !


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.