Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Lausanne - Le conflit entre la Radio suisse romande (RSR) et l'ex- informaticien qui avait dénoncé un cadre de l'entreprise détenteur de fichiers pédophiles s'est dénoué. Un accord de médiation confidentiel a été trouvé cet été entre les deux parties.
La Radio Télévision suisse (RTS) a confirmé vendredi l'existence d'un accord signé en août, dévoilé par l'hebdomadaire "Vigousse". Afin de tirer un trait sur cette malheureuse affaire, les parties ont trouvé un terrain d'entente et accepté une médiation proposée par le juge, a expliqué Barbara Stutz, cheffe de presse RTS. Elles se sont engagées à ne faire aucun commentaire, a-t-elle précisé.
L'informaticien se tient à cette règle de confidentialité. "Mais la nouvelle direction sait gérer les problèmes", a-t-il déclaré à l'ATS. "Je suis soulagé de voir que si l'on se bat pour une cause juste, une solution peut être trouvée".
Au chômage depuis la mi-août, l'homme fait actuellement un bilan de compétences afin de savoir dans quelle direction professionnelle il va s'orienter. "Je ne suis plus très sûr de vouloir poursuivre dans la voie informatique mais si une place se présente, je la prendrais", a-t-il relevé. Lui et sa famille souhaitent tourner la page d'une affaire douloureuse qui a traîné pendant trois ans.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


Rejoignez notre page Facebook en français!

subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.









ATS