Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Les paiements de la FIFA à Michel Platini étaient une "rétribution justifiée" pour son travail de conseiller, a affirmé lundi Joseph Blatter.

Le dirigeant valaisan a par ailleurs affirmé vouloir "rester président" de l'instance du football mondial jusqu'à l'élection de février 2016.

"Le président Blatter s'est adressé au personnel de la FIFA aujourd'hui, il lui a dit qu'il coopérait avec les autorités, a répété qu'il n'avait rien fait d'inapproprié ou d'illégal, et a déclaré qu'il allait rester président de la FIFA", indique un communiqué transmis par ses avocats.

Le communiqué signé par les avocats zurichois et américain de M. Blatter revient également sur la rétribution de 2 millions de francs versée en 2011 à Michel Platini par la FIFA, qui fait l'objet d'une enquête.

"M. Blatter a informé les autorités suisses vendredi du fait que M. Platini avait une relation de travail avec la FIFA, en tant que conseiller à la présidence, qui a débuté en 1998", précise le texte. Blatter "a expliqué aux magistrats instructeurs que les paiements étaient une rétribution justifiée et rien d'autre, et qu'ils ont été correctement inscrits dans les comptes de la FIFA, y compris les retenues des charges pour la sécurité sociale".

En raison de la procédure en cours, le "président Blatter ne répondra pour l'instant à aucune question", conclut le communiqué.

ATS