Contenu externe

Le contenu suivant a été fourni par des partenaires externes. Nous ne pouvons ainsi pas garantir son accessibilité à tous les utilisateurs.

Fifi Brindacier a échappé à une campagne de boycottage en Suède. La société des ayants droit de l'héroïne de littérature enfantine a présenté ses excuses. Elle s'était opposée à l'utilisation d'un personnage des livres de Fifi sur le faire-part de décès d'un garçon de 3 ans. Le pays était en émoi.

Vendredi, la famille de ce garçon avait révélé à la presse que cette société, Saltkraakan, refusait une telle utilisation de l'image de M. Nilsson, soit le singe ami de Fifi, dont le petit garçon décédé était fan.

Les ayants droit avaient invoqué le souhait de l'auteur même des livres de Fifi (Pippi Laangstrump dans la version originale), Astrid Lindgren, qui préférait selon Saltkraakan que ses personnages soient associés à des événements heureux.

Mais face à l'ampleur des protestations en Suède, Saltkraakan a fait machine arrière dimanche. "Nous sommes tout à fait désolés que tant de peine et de déception face à notre 'non' se soient ajoutés à un grand chagrin. Nous ne pouvons que demander pardon", a écrit sur son site le directeur général de la société, Nils Nyman.

"M. Nilsson sera sur le faire-part, si les proches du petit garçon le souhaitent toujours", a-t-il ajouté.

Neuer Inhalt

Horizontal Line


subscription form - French

newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Rejoignez notre page Facebook en français!

ATS